• Coupe du monde 2019 - Charles Ollivon (Fance), futur patron des Bleus ?
    Coupe du monde 2019 - Charles Ollivon (Fance), futur patron des Bleus ? Midi Olympique / Patrick Derewiany / Midi Olympique / Patrick Derewiany
Publié le / Modifié le
XV de France

Capitanat : après Guirado, Ollivon ?

Guilhem Guirado n’en avait pas terminé avec sa Coupe du monde que le futur sélectionneur du XV de France Fabien Galthié consultait déjà autour pour lui trouver un successeur.

L’ère Guilhem Guirado s’est donc achevée sur un nouveau scénario de match résumant assez bien son capitanat. Une défaite frustrante, comme tant d’autres avant celle-ci. à l’instant de commenter le bilan de ce Mondial, il a pris soin de ne pas évoquer ses relations avec le staff technique. Un staff qui lui a fait vivre une Coupe du monde douloureuse, le tenant presque toujours éloigné des décisions importantes. Et ne lui accordant qu’une confiance somme toute limitée. Cette situation s’est installée tel un fil rouge durant toute la compétition. Jouera, jouera pas ? La question a constamment occupé les esprits et alimenté les débats. Sa chance aura été d’avoir le soutien sans faille de ses partenaires. Sans doute est-ce aussi pourquoi le futur Montpelliérain a préféré se tourner vers l’avenir de ces Bleus. "J’ai toujours été bienveillant et j’ai toujours attaché énormément d’importance au fait d’introniser les jeunes joueurs, a-t-il dit. C’est important de rentrer dans le famille du XV de France : ça arrive à tellement peu de joueurs. J’espère avoir été un bon mec avec les jeunes, je suis taquin parfois, dur aussi parce que j’ai de l’estime pour eux. J’ai dit ce que je pensais dans le vestiaire : le plus important, c’est ce qu’ils vont faire demain. Le talent est bien présent : on a montré qu’il ne manquait pas grand-chose pour le haut niveau."

Le "chouchou" de Galthié

Désormais, une nouvelle ère va s’ouvrir. Dans quelques jours, Fabien Galthié sera officiellement le seul maître à bord au sein du navire tricolore. Le nouveau sélectionneur aura pour première mission de trouver un successeur à Guilhem Guirado. Sans doute a-t-il déjà son idée. Peut-être même connaît-il déjà l’identité de l’heureux élu. Qui sait ? Fabien Galthié a souvent un coup d’avance. Le Mondial des Bleus n’était pas encore terminé qu’il œuvrait déjà... D’abord, en interne. Selon plusieurs témoins, l’ancien entraîneur du RC Toulon a abordé le sujet du capitanat avec plusieurs joueurs durant les derniers rebonds de la compétition. Un sondage en toute innocence, comme pour mieux prendre la température. La méthode a d’ailleurs choqué certains joueurs, lesquels l’ont vécue comme un ultime camouflet vis-à-vis de Guirado. Ensuite, durant les dix derniers jours et en excellent communiquant qu’il est, Galthié s’est de plus en plus ouvert aux médias. Toujours en "off", évidemment pour ne pas trahir le pacte signé à son arrivée dans le staff de Brunel, celui de ne pas prendre officiellement la parole. à plusieurs reprises, durant les derniers jours de préparation du quart de finale, il a croisé des journalistes, échangé avec eux, partagé un café. Vendredi dernier, quelques instants avant que Jacques Brunel ne communique sa dernière composition d’équipe, il s’était installé confortablement dans un large canapé situé à l’entrée du hall de l’hôtel de l’équipe de France. Impossible de le louper... Rigolard à l’arrivée des différents médias représentés, il avait lancé à la cantonade : "Approchez-vous, je vais donner ma première conférence de presse officielle." Deux jours plus tôt, dans l’atmosphère enfièvrée de l’unique pub irlandais d’Oïta, il avait pourtant déjà donné audience à qui avait envie de l’écouter.

Durant ces consultations, en interne comme en externe, plusieurs noms sont revenus pour succéder à celui de Guirado. évidemment, celui de Jefferson Poirot, déjà vice-capitaine, a été cité. Galthié est-il convaincu par le pilier de l’UBB ? Rien n’est moins sûr. Le nom de Julien Marchand lui aurait également été soufflé mais il ne le connaît pas encore personnellement. à cette heure, son "chouchou" semble bien être le troisième ligne Charles Ollivon. Ces trois derniers mois, le joueur s’est imposé comme un titulaire en puissance et a montré sa faculté à répondre présent au plus haut niveau. Durant toute la compétition, il a été un des relais de Galthié, provoquant au passage quelques moqueries potaches de la part des joueurs à son égard...

Voir les commentaires
Réagir