Irréductibles Corréziens

  • Les Brivistes ont séduit et enflammé le Stadium contre l’UBB. C’est un sans-faute qui continue à domicile. Photo DR
    Les Brivistes ont séduit et enflammé le Stadium contre l’UBB. C’est un sans-faute qui continue à domicile. Photo DR
Publié le / Mis à jour le

Le promu a glané un quatrième succès à domicile pour sa quatrième réception de la saison. Ce sans-faute conforte Jeremy Davidson dans ses convictions et donne espoir pour le maintien.

Vingt-deux, revoilà les Brivistes. Encore ! Samedi soir, le promu a remporté une vingt-deuxième victoire consécutive à la maison. La quatrième depuis sa remontée dans l’élite. Après Clermont, Toulon et Toulouse, Bordeaux-Bègles est tombé à son tour au Stadium municipal. "Ils nous avaient ciblés et nous avions aussi ciblé ce match, explique Jean-Baptiste Péjoine. La victoire fait du bien et le scénario est super avec ce point de bonus qui comptera à la fin. Je peux vous dire que nous n’avions pas tablé dessus…"

Les Corréziens tiennent, pour l’heure, leur promesse de l’invincibilité à la maison. "Avant le match, nous en parlions en rappelant que cette série pouvait se terminer à tout moment, évoque Jeremy Davidson. J’espère qu’elle va durer le plus longtemps possible. Le contenu de nos matchs, le public qui est formidable, l’état d’esprit qui est en train de se construire : je ne vois aucune raison pour laquelle elle s’arrêterait. D’autant plus que nous avons reçu les quatre plus grosses équipes du championnat, à part Lyon." Nico Lee et ses partenaires ont envoyé un message clair aux neuf prochains hôtes du CABCL : "Je crois que toutes les équipes sont prévenues avec cette victoire face à un des gros concurrents du championnat : ce sera dur de gagner ici. Les adversaires vont venir avec un autre état d’esprit."

"Je sais que des gens ne comprennent pas la stratégie "

Jeremy Davidson persiste et signe sur le sujet : "En gagnant tous les matchs à la maison, ça pourrait suffire pour rester en Top 14." 13 x 4 = 52. Le compte paraît bon, effectivement. Et les déplacements, alors ? Pour le moment, Brive compte zéro point loin de ses bases. Peut-on parler d’impasse généralisée ? "Tout l’effectif serait content de gagner à l’extérieur prochainement, tempère l’ancien deuxième ligne. Mais soyons raisonnables : il faut avant tout rester invaincu à domicile." Le manager explique sa démarche de rotation : "Je sais que des gens ne comprennent pas la stratégie, moi je la comprends. Notre équipe monte de Pro D2 et nous avons peut-être moins de profondeur, plus de jeunesse que d’autres. Et puis il nous faut construire sur la durée : comment peut-on prétendre être un club formateur si l’on n’aligne pas nos jeunes, à un moment donné ? L’an passé, vous saviez, nous avions eu nos deux succès à l’extérieur à la fin, une fois que les jeunes, à l’image de Matthieu Voisin, avaient emmagasiné de l’expérience." Pour l’heure, au tiers du championnat, le classement donne raison à Jeremy Davidson : le promu pointe à la sixième place avec 17 points. Même si, au regard de ce championnat "bizarre ", dixit le Nord-Irlandais, rien, absolument rien n’est encore garanti.

Voir les commentaires
Réagir