L’absence de Jonathan Davies a-t-elle pesé ?

  • L’absence de Jonathan Davies  a-t-elle pesé ?
    L’absence de Jonathan Davies a-t-elle pesé ?
Publié le

Il est à la défense galloise ce que le mont Fuji est au Japon, incontournable. À vrai dire, sans lui le système mis en place par Shaun Edwards n’est plus tout à fait le même. Blessé à un genou après le match contre les Fidji, le staff du XV du Poireau a longtemps fait durer le suspense, espérant pouvoir compter sur son maillon fort. Jeudi dernier, il s’est entraîné, un gros strap entourant son genou gauche. Annoncé titulaire vendredi par le sélectionneur Warren Gatland, le joueur des Scarlets a finalement déclaré forfait un peu plus d’une heure avant le début de la rencontre. Et ça s’est senti... Contraint à une réorganisation de dernière minute, les Gallois ont souvent placé l’ouvreur Dan Biggar dans la position de Jonathan Davies. Parfois avec réussite. Un exemple ? À la 24e minute, par sa montée en pointe, il a contraint Ntamack à donner le ballon à Maxime Médard de façon un peu approximative, mettant l’arrière dans l’embarras. Mais, le plus souvent, le mur rouge s’est effrité sous les coups de boutoir français. Les Bleus s’étaient fixé l’objectif de gagner les duels au centre du terrain. Ils l’ont fait. Virimi Vakatawa et Gaël Fickou ont constamment avancé à l’impact. Soit en profitant de courses puissantes, soit grâce à des appuis qui ont mis en difficulté les défenseurs gallois. Ces deux-là ont permis de jouer régulièrement dans l’avancée et ont ouvert des brèches un peu plus loin sur les extérieurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?