• L'équipe d'Arles
    L'équipe d'Arles DR / DR
Publié le / Modifié le
Amateurs

Arles : un nouvel élan

Redescendu en Promotion Honneur, il y a quelques saisons, Arles a su rebondir. Après trois journées, l’équipe a pris le meilleur départ en Honneur et va se tester dimanche prochain contre Saint-Laurent-du-Var.

Dimanche prochain, les Arlésiens vont disputer le premier choc au sommet en Honneur PACAC, au stade des Cités, contre Saint-Laurent-du-Var. Vainqueurs de leurs trois premiers matchs, dont un avec le bonus offensif, ils mènent le peloton des invaincus composé de Saint-Laurent-du-Var, le SMUC et Sisteron. C’est un joli rebond, après plusieurs saisons difficiles.
Après une expérience en Fédérale 3 au début de la décennie, le club était redescendu en Honneur. Pire, il y a cinq saisons, sur fond de querelle interne et de chute des effectifs en seniors, les dirigeants avaient demandé à être relégués en Promotion Honneur. Ils espèrent en avoir terminé avec le pain noir. « La descente en Promotion Honneur a ralenti la progression du club, regrette Jacques Mastrantuono, l’un des hommes à tout faire au sein du club, présents depuis plusieurs décennies, à l’instar du président, Daniel André. Mais cela a eu le mérite de faire progresser de jeunes joueurs plus rapidement. » De formation il en est également question cette saison. Cet été, vingt juniors ont rejoint le groupe senior, tous passés par la section sportive du lycée Pasquet, créée il y a sept ans. «C’est la première année que nous pouvons compter sur autant de juniors, se réjouit le coach. C’est une super génération. »

Faire progresser tout le monde

Triple championne sur le plan académique ces trois dernières années, la jeune garde a échoué en finale UNSS au printemps dernier, et en finale Régionale 1 Paca contre Martigues. Elle commence à être intégrée au groupe premier (5 joueurs alignés contre le Stade Phocéen le 20 octobre). Et elle peut compter sur des joueurs d’expérience pour l’encadrer.
Outre les joueurs déjà présents, une dizaine de recrues, dont plusieurs retours au club comme l’arrière, Adrien Nagel ou le troisième ligne, Loïc Martinez. Pour encadrer les quatre-vingts joueurs seniors, Jacques Mastrantuono a étoffé son staff. Les trois entraîneurs des juniors, Marc Traverso, responsable de la section sportive, Denis Delgado, et Xavier Gousse, l’ancien kiné du XV de France, sont montés avec leurs ouailles. «Nous essayons de travailler différemment, poursuit le technicien. Nous travaillons notamment avec des ateliers séparés. L’objectif est de pouvoir faire progresser tout le monde pour ne léser personne. »
Pour l’instant, tout va bien. Seul leader en Honneur, troisième en réserve, Arles espère faire mieux que la saison dernière. Quatrième du classement, il avait été rétrogradé d’un rang après la prise en compte des points de malus liés au nombre de jours de suspension… Pour ce qui est de la Fédérale 3, il est trop tôt pour en parler. Avec 120 000 euros de budget, deux employés pour développer l’école de rugby - affectée par la chute des effectifs ces derniers temps, comme beaucoup d’autres - et aller chercher des licenciés, ce n’est pas la priorité du club. « Nous envisageons de faire les play-offs, conclut le président, Daniel André. Il faudra déjà être disciplinés. C’est un peu de notre faute si nous ne nous sommes pas qualifiés la saison dernière. » Les Arlésiens savent ce qu’il leur reste à faire. 

Sébastien Fiatte
Voir les commentaires
Réagir