• Remi Tales
    Remi Tales Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Mont-de-Marsan se rassure

C’est à la dernière minute que les Montois ont arraché un bonus offensif qui leur fait le plus grand bien.

Après une première période compliquée, les Montois sont venus à bout d’une équipe normande accrocheuse mais limitée dans ses ambitions. C’est pourtant cette dernière qui prenait le contrôle du match dès le coup d’envoi avec une très longue séance de pick and go validée par un drop de de Jordan Michallet. Mais ce fut à peu près tout pour la première période que les Montois clôturaient en tête grâce à deux pénalités du jeune Léo Coly et un essai sur la sirène de Adrien Séguret suite à une percée de Nicolas Garrault bien servi par Rémi Talès dans le dos de la défense rouennaise.

La seconde période allait être bien plus facile pour les Landais, qui prenaient le large sur un exploit de Wame Naituvi. Le bonus était en vue avant que le pack normand n’aille s’écrouler dans l’en-but montois après une pénaltouche. Les coéquipiers de Julien Tastet faisaient un break définitif à la 68ème minute sur une 89 parfaitement négociée par Felipe Manu et Christophe Loustalot qui envoyait Teïva Jacquelain dans l’en-but. Et c’est ce même Christophe Loustalot qui, à la dernière minute, jouait rapidement la dernière pénalité du match et adressait une diagonale au pied au même Teïva Jacquelain dans un angle déserté. L’essai du bonus en poche, les Montois pouvaient souffler.

Le tournant du match : Paradoxalement, c’est certainement l’entame de match qui aura permis aux Montois d’aller chercher le bonus au dernier moment. En effet, pendant les neuf premières minutes, les Landais n’ont pas vu le ballon et ont passé leur temps à défendre leur ligne. Au bout de cette période d’intense pression, ils n’avaient encaissé que trois points et ont certainement puisé dans ce début de rencontre la solidarité et la volonté qui leur ont permis de croire jusqu’au bout en leur étoile.

L'action du match : Encore une fois, Wame Naituvi, repositionné pour ce match à l’arrière, a inscrit, à la 47ème minute, un essai exceptionnel. Servi par Julien Cabannes sur ses quarante mètres, il lance la contre-attaque fait exploser les deux premiers défenseurs et déchire le rideau normand. Il part alors en travers pour aller chercher le soutien de Teïva Jacquelain sur l’aile opposée, puis décide de placer une deuxième accélération pour déborder les derniers défenseurs et va, tout seul, aplatir en coin.

L'homme du match : Le jeune demi de mêlée Léo Coly, champion du monde avec les moins de vingt ans l’été dernier, n’a pas manqué son premier rendez-vous en tant que titulaire sur la pelouse du stade Guy Boniface. Il a su prendre ses responsabilités, dans des conditions difficiles. Auteur d’un 100% dans les tirs au but, il a mené avec beaucoup de sang-froid le jeu de son équipe, et même s’il a commis quelques erreurs de jeunesse, il a démontré à cette occasion tout son potentiel.

Pierre Baylet
Voir les commentaires
Réagir