• Faf de Klerk (Afrique du Sud) lors de la finale contre l'Angleterre
    Faf de Klerk (Afrique du Sud) lors de la finale contre l'Angleterre Steeve Hag / Icon Sport / Steeve Hag / Icon Sport / Steeve Hag / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Entretiens

de Klerk : « Beaucoup de gens nous avaient enterrés vivants »

Encore auteur d’une performance majuscule, le demi de mêlée blondinet de l'Afrique du Sud, Faf de Klerk, raconte comment son équipe a déjoué les pronostics.

Racontez-nous l’ambiance dans les vestiaires…

Il y avait une vibration incroyable. Nous étions tellement heureux pour nous et notre pays qui avait vraiment besoin de cela. Beaucoup de gens nous avaient enterrés vivants après notre défaite contre la Nouvelle-Zélande lors de la première journée mais les mecs ont su rebondir et remporter le titre.

Quel impact eut Rassie Erasmus sur le groupe depuis qu’il en a pris les commandes ?

Il nous a fait croire en lui, et en nous-mêmes. Ce qui compte le plus dans ces matchs de phases finales, c’est de garder confiance en soi et en le plan de jeu. C’est arrivé ce soir. Rassie a toujours été droit et honnête envers nous. Avec lui, il n’y a jamais eu de discussion de couloir. En tant que joueur, c’est que l’on veut.

Il y a deux ans, l’Afrique du Sud était au plus bas, comment avez-vous remonté la pente ?

On en a beaucoup parlé entre nous. Je pense qu’aujourd’hui, les bonnes personnes sont aux bons postes, notamment dans notre staff sportif. On a adhéré à fond à ce qu’il nous a proposé, et on est allé au bout de nos idées.

Un mot sur votre capitaine, Siya Kolisi ?

Cela peut paraître étonnant mais sur le terrain, Siya ne parle pas beaucoup. Lui, il préfère montrer l’exemple et sait très bien ce qu’il faut dire, à quel moment et à qui. Il avait une pression incroyable sur les épaules avant ce match, ne serait-ce que par sa cinquantième sélection aujourd’hui et cela montre quel mec il est. Il a été incroyable. Il faut aussi se souvenir qu’il s’était sérieusement blessé au genou avant le Rugby Championship, mais il est revenu malgré tout et nous a menés vers ce titre.

Que peut changer ce titre, en Afrique du Sud ?

J’espère qu’il va apporter des changements positifs. Rassie nous a fait promettre que quoi qu’il arrive, on devait garder cette dynamique. On va le faire. On veut que les Springboks restent très hauts dans le rugby mondial. On a confiance en Rassie, et on veut croire que les bonnes structures sont en place pour tirer le meilleur du rugby sud-africain qui a parfois tendance à gâcher des talents.

Cheslin Kolbe a terminé sa Coupe du monde sur un essai…

Lui aussi a été incroyable ! Il mérite sa nomination de meilleur joueur de l’année. Il est tellement humble, et ce soir encore il a marqué un essai dont lui seul a le secret…

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir