• Le résultat est frustrant pour les Montalbanais.
    Le résultat est frustrant pour les Montalbanais. Manuel Blondeau / Icon Sport / Manuel Blondeau / Icon Sport / Manuel Blondeau / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Voyage avide pour Montauban

Malgré une équipe remaniée, les Montalbanais s’étaient déplacés avec des intentions.

"On n’entre pas sur le terrain pour prendre 50 points", assène Steven Giroud en référence à la défaite subie la saison passée par les Montalbanais à Oyonnax (51-14). "Il est vrai que pour nous le calendrier va être compliqué avec l’enchaînement des matchs, la réception de Biarritz dès jeudi. En venant ici nous savions ce qui nous attendait mais nous voulions montrer que nous sommes aussi capables de bien gérer les gros déplacements. Nous nous sommes battus avec nos armes. En réglant nos problèmes en mêlée, nous sommes parvenus à rivaliser avec Oyonnax. Nous aurions pu prendre un point sans cette interception en fin de match. Le résultat est décevant, mais sur l’engagement, la détermination nous étions là."

Un résultat frustrant

L’affirmation, conforme à la réalité du match, suffira à chasser l’ombre d’une quelconque impasse à laquelle aurait pu laisser croire la rotation opérée dans le groupe. Stéphane Munoz, le capitaine montalbanais valide : "L’interception nous a tués alors qu’avec six points d’écart tout était possible. En deuxième période, hormis cette erreur, nous avons fait jeu égal avec Oyonnax, nous avons inscrit un essai sur une action construite. Ce résultat est frustrant mais sur l’état d’esprit il n’y a rien à redire. S’il y a eu des rotations dans le groupe, elles sont justifiées par le report qui a totalement bousculé notre calendrier. Il est plus que jamais nécessaire que tout le monde soit impliqué, comme cela a été le cas à Oyonnax." 

Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir