• Après un quart de finale de Fédérale 2 perdu l’an dernier contre Bayonne, les Bretonnes veulent aller plus loin et rejoindre la Fédérale 1. Photo DR
    Après un quart de finale de Fédérale 2 perdu l’an dernier contre Bayonne, les Bretonnes veulent aller plus loin et rejoindre la Fédérale 1. Photo DR
Publié le / Modifié le
Féminines

Breizh’Barbarian : objectif Fédérale 1 !

Elles ont démarré en trombe dans un championnat devenu un peu trop facile. Elles en veulent davantage.

Les filles du Morbihan ont démarré leur championnat de Fédérale 2 comme on pousse une routine. Leur premier succès assez facile obtenu contre une équipe de Racing-Nanterre reconstituée à la va-vite après des départs massifs (38-0), a précédé une victoire à quarante points à Nantes (21-40), et un succès sur tapis vert obtenu contre des Brestoises trop peu nombreuses. Ce départ facile dans un groupe qui est le même que celui de la saison dernière - exception faite de Racing-Nanterre - les a placées largement au-dessus de la concurrence en direction des poules de play-off. Quand se dérouleront ces play-off ? Les Bretonnes ne le savent pas, puisque la Fédération n‘a pas encore communiqué le calendrier de la deuxième phase de cette compétition. « C’est un peu embêtant, commentait cette semaine à ce sujet Diane Amangoua, ancienne joueuse de Rennes en Top 8 et pilier de cette équipe des Breizh’Barian. On ne peut pas prévenir les filles des dates qu’il faut retenir, ni prévoir notre calendrier de préparation. Et dans la mesure où notre équipe est devenue assez structurée, ce flou artistique ne correspond plus trop à nos besoins.»

Passer les quarts de finale

La saison dernière, cette équipe à peine créée, sur l’entente de six clubs du Morbihan regroupés derrière le club support d’Auray, avait atteint les quarts de finale de la compétition, battue assez sèchement par les Bayonnaises. Cette saison, un septième club du Morbihan s’est ajouté à la liste, celui d’Elven. Les entraînements qui étaient éclatés sur deux endroits, ont été regroupés à Auray. L’effectif est monté à plus de quarante joueuses. Et preuve de l’intérêt que ces filles suscitent, Yoann Lizano, l’ancien entraîneur de la montée de Grandchamp en Fédérale 3, est venu comme responsable technique prendre le relais de Joris Tutoy, parti porter le projet de Lorient chez les jeunes. Les Breizh’Barian, un an après leur création, ont changé leur petite entreprise un peu "foutraque" en groupe commando capable de jouer les gros bras dans la division. « C’est allé très vite, estime Diane Amangoua, en porte-parole de ce groupe devenu ambitieux. À partir de là, la montée en Fédérale 1 est devenue notre seul objectif. Nous sommes dans une excellente dynamique, et nous aimerions l’entretenir en échappant au ronron de la Fédérale 2, en changeant d’adversaires et de formule de championnat. Cette fois, nous voulons passer les quarts et voir ce qui se passera au dessus.» 

Guillaume Cyprien
Voir les commentaires
Réagir