• Abbie Scott (Angleterre) face à Safi Ndiaye (France)
    Abbie Scott (Angleterre) face à Safi Ndiaye (France) Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Modifié le
International

Les Bleues reçues à Clermont comme Grenoble ?

Après la franche réussite du stade des Alpes en 2018, les Françaises espèrent retrouver au Michelin la même ambiance. Pour les tirer vers les sommets.

Jusqu’où peut aller l’essor du rugby féminin dans l’hexagone ? En mars 2018, à Grenoble, le ballon ovale des filles avait connu soir de liesse, lorsque 17 400 supporters chauffés à blanc étaient venus s’emparer des tribunes du stade des Alpes avec ivresse, faisant au passage exploser aussi bien les Anglaises au terme d’un match épique (remporté 18 à 17 grâce à un ultime rush de Jessy Trémoulière en fin de partie), que le record d’affluence pour un match de rugby féminin. Depuis, celui-ci est tombé quand 30 000 personnes s’amassèrent pour voir un match entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie, mais le XV de France féminin surfe toujours sur ses bons résultats et son côté accessible auprès de ses fidèles. La preuve en est, puisque c’est l’antre clermontois, fort de ses quelque 19 000 places et d’un public bouillant, qui a été choisi pour accueillir la rencontre des Bleues face à l’Angleterre ce samedi. "Après Grenoble l’an passé, on s’attend à quelque chose de grand à Clermont face aux Anglaises, avoue la manager de cette équipe de France, Annick Hayraud.

Les joueuses vont pouvoir jouer dans un stade qu’elles voient tous les week-ends à la télévision en Top 14, c’est exceptionnel pour elles."

Savourer et rassembler

D’autant qu’avec les tarifs très abordables des places pour ce match (les premiers prix sont à 5 euros), les tribunes promettent d’être bien remplies. Au complet, la Yellow Army pourrait être une sacrée arme pour les Bleues…

"En jouant sur des terrains comme celui-là, on franchit un cap, abonde Hayraud. J’ai dit à mes joueuses qu’il fallait néanmoins savourer ces moments et ne pas s’infliger de pression supplémentaire. Ce sont des moments fantastiques à vivre."

Mieux, ses joueuses pourraient également avoir un rayonnement télévisuel à la hauteur de leurs performances, puisque la rencontre de samedi est prévue à 14 h 10, et n’aura donc pas à subir la rude concurrence du Top 14, dont le premier match ne débute qu’à 15 h 30.

Pour rappel, lors de la victoire face aux Blacks à pareille époque l’an passé, les partenaires de Pauline Bourdon avaient réuni 1,3 million de personnes devant leur écran en moyenne. Record à battre.

Théo Fondacci
Voir les commentaires
Réagir