• Coupe du monde - Siya Kolisi (Afrique du sud).
    Coupe du monde - Siya Kolisi (Afrique du sud). PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Entretiens

Siya Kolisi : «Le message de Federer m’a touché»

Est-ce juste de dire que l’Afrique du Sud voulait plus gagner la finale de Coupe du monde que l’Angleterre, qu’elle jouait pour une cause plus grande ?

Nous le voulions vraiment, mais l’Angleterre aussi. Les gens restés au pays nous ont beaucoup aidés et c’est aussi une des autres raisons qui nous a permis de lutter encore plus fort. Nous savons ce qu’il se passe en Afrique du Sud et Rassie nous a rappelé le privilège que nous avions de pouvoir donner à ces gens de l’espoir. Nous savions que nous jouions pour beaucoup plus que nous-mêmes. Nous jouions pour le pays, notre pays.

 

Vous avez eu une discussion animée avec Rassie Erasmus avant la présentation du trophée aux supporters. Pouvez-vous nous dire de quoi avez-vous parlé ?

Je l’implorais de tenir le trophée avec moi mais il m’a dit «non, ce n’est pas mon moment.» Je voudrais le remercier ainsi que l’ensemble du staff pour leur précieuse aide et tout ce qu’ils nous ont apporté depuis un an et demi. Rassie est un entraîneur très altruiste.

 

Que représentait pour vous la présence de votre père à la finale ?

J’étais très reconnaissant et ému de voir papa dans les tribunes. Vous savez, c’est la première fois qu’il traverse les océans et qu’il quitte l’Afrique du Sud. C’était son rêve lorsqu’il m’amenait pour la première fois au rugby, mais il n’en espérait certainement pas autant. Ce sport m’a permis de faire de telles choses, c’était vraiment spécial pour moi et l’équipe de le recevoir de la meilleure des manières. C’était chouette de pouvoir montrer à mes enfants que l’esprit de famille est quelque chose de très fort aussi chez nous.

Depuis votre retour, vous n’êtes pas seulement devenus des héros de la nation, vous avez aussi reçu des messages de félicitations de la planète entière. Que cela signifie-t-il pour vous ?

Cela a été extraordinaire. Le message de Roger Federer dont je suis un énorme fan m’a particulièrement touché. Il y a eu aussi Tom Brady (quaterback des New England Patriots, joueur le plus titré du football américain avec six Super Bowls, N.D.L.R.). Cela veut dire beaucoup pour l’Afrique du Sud et cela veut dire aussi que de très grands athlètes et sportifs savaient ce pour quoi nous nous battions. Même le prince Harry est venu dans le vestiaire après le match pour nous dire que nous étions sa deuxième équipe préférée et que notre victoire représentait tellement de choses pour chaque Sud-Africain et chaque Sud-Africaine. Rassie nous a répété pendant tout le mondial que nous étions en mission et qu’il ne fallait pas s’inquiéter si nous faisions des erreurs.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir