• Toulousains et Clermontois avaient offert un superbe spectacle la saison dernière au Stadium. L’affiche a de quoi faire rêver avec le retour des Mondialistes. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Toulousains et Clermontois avaient offert un superbe spectacle la saison dernière au Stadium. L’affiche a de quoi faire rêver avec le retour des Mondialistes. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le / Modifié le
Top 14

Un week-end sous haute tension

Pour le retour du championnat, que de chocs en perspective ! Entre le retour des internationaux, le remake de la dernière saison, un derby parisien des plus importants, voilà un week-end de Top 14 qui pourrait faire des étincelles...

Cette journée programmée entre deux semaines de coupure et deux semaines de Coupe d’Europe pourrait être bien plus importante que ne le laisse présager son placement au sein du calendrier. De plus, la 9e journée de Top 14 coïncide avec le retour sur les terrains français des Mondialistes (voir pages 2 et 3) mais pas seulement. Certains de nos meilleurs arbitres présents au Japon seront aussi au sifflet ce week-end. C’est le cas de Romain Poite, assistant de Jérôme Garcès lors de la finale mondiale la semaine dernière, il sera ce samedi au centre du match Bordeaux-Bègles — Agen. Quant à Alexandre Ruiz, arbitre de touche durant le Mondial, il sera au cœur du remake de la dernière finale entre Toulouse et Clermont samedi soir (20 h 45) au Stadium.

Deux équipes énormément impactées par la Coupe du monde qui ont su faire le dos rond pendant ces semaines de doublons. L’ASM est la meilleure équipe à l’extérieur et a su gommer son unique revers au Michelin contre Pau. Les Clermontois retrouvent des forces vives et pourraient bien venir à Toulouse pour réaliser un coup. Un exploit dont ils étaient si proches la saison passée au terme d’un match complètement fou, déjà au Stadium (47-44). On en redemande ! Mais attention, le Stade toulousain a assuré l’essentiel en remportant tous ses matchs dans la ville rose et compte bien entamer sa remontée vers le top 6 avant les échéances européennes.

Un derby parisien de tous les dangers

Les clubs franciliens, eux, qui ont subi de plein fouet l’absence de leurs cadres. Le Racing 92, avant-dernier et qui a déjà perdu des points précieux à domicile contre Lyon, Bayonne et Agen, doit compenser ces revers loin de l’Arena comme ils ont pu le faire à Pau. On pourrait se dire qu’un déplacement chez la lanterne rouge est l’occasion rêvée… Sauf que la lanterne rouge se trouve être le rival parisien du Stade français. Les hommes du Présient Wild, de son nouveau directeur général Thomas Lombard et de son entraîneur confirmé Heyneke Meyer, sont déjà en état d’urgence ! Bons derniers, les Parisiens doivent gagner au plus vite pour faire leur retard et entamer une course contre-la-montre, sous peine de l’enliser un peu plus dans les bas-fonds du classement. Sous haute tension, on vous dit !

LAFON Romain
Voir les commentaires
Réagir