La grande cause

  • Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France.
    Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France. Icon Sport
Publié le

L'édito d'Emmanuel Massicard... Le Top 14 a repris ses droits ce week-end, fidèle à lui-même : brillant tel un Stade toulousain réanimé par ses internationaux, rayonnant tel un Lou en chasse ; longtemps soporifique ailleurs, malgré le suspens final qui présida du côté de Toulon, Bayonne ou Castres pour nous laisser l’impression d’avoir vécu là des sommets.

Croyez-nous, personne n’est dupe : si ces matchs ont fait honneur aux valeurs ancestrales du championnat (combat, solidarité, instinct de survie…), ils sont loin d’être des chefs-d’œuvre rugbystiques. Les frimas de l’hiver venus ont figé les joueurs dans des principes situés aux antipodes des standards internationaux, même si les Springboks ont construit leur troisième sacre mondial sur des...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
MASSICARD Emmanuel
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?