Les stars du Mondial au rendez-vous

  • Le prestigieux pavillon Gabriel sera une nouvelle fois le théâtre d’une soirée d’exception qui récompensera les meilleurs joueurs du Top 14 élus par les lecteurs du Midi Olympique, mais qui est aussi devenu un rendez-vous pour les plus grandes stars internationales de ce sport.
    Le prestigieux pavillon Gabriel sera une nouvelle fois le théâtre d’une soirée d’exception qui récompensera les meilleurs joueurs du Top 14 élus par les lecteurs du Midi Olympique, mais qui est aussi devenu un rendez-vous pour les plus grandes stars internationales de ce sport. / GARCIA BERNARD
  • Les stars du Mondial au rendez-vous
    Les stars du Mondial au rendez-vous
  • Les stars du Mondial au rendez-vous
    Les stars du Mondial au rendez-vous
Publié le / Mis à jour le

Au Pavillon Gabriel, Philippe Oustric et son équipe rendront hommage aux figures de la dernière Coupe du monde mais aussi aux héros français de 1999 pour la 66e des Oscars Midi Olympique.

La 66e soirée des oscars de Midi Olympique est sur le feu depuis longtemps évidemment. Son organisateur, Philippe Oustric, est désormais rodé à cette mission stratégique, ses 280 invitations et ses vingt-cinq tables minutieusement garnies. En 2019, il s’est démené pour "marier" sa cérémonie à la dernière Coupe du monde : "Oui, nous allons remettre un Oscar de légende spécial Mondial. Nous allons inviter des joueurs dont le destin a été lié à cette compétition. Nous avons convié de grands joueurs qui ne sont jamais venus, ou qui voyagent rarement, pour donner une vraie force à ces Oscars 2019." Mais il n’y aura pas que ça le 18 novembre au pavillon Gabriel, à deux pas des Champs-Elysées. On y fêtera aussi les 20 ans d’un événement magnifique, la fameuse demi-finale de 1999 quand le XV de Raphaël Ibanez avait terrassé les All Blacks à la surprise générale (43-31 à Twickenham). La plupart des acteurs seront présents, à un moment où cette génération arrive à la tête des grands clubs français, et même de l’équipe nationale. C’est vrai, cette génération en impose : Ugo Mola, Fabien Galthié, Raphaël Ibanez, Xavier Garbajosa…

Une âme particulière

Une cérémonie des Oscars représente six mois de préparation directe et d’organisation. Il faut prévenir à l’avance une centaine de grands patrons français indispensables, à la tonalité business de l’événement. "Notre positionnement est résolument international", ajoute Philippe Oustric qui évalue à 600 000 € le coût de la soirée. Elle occupera environ quatre-vingts personnes le soir de l’événement, des collaborateurs de Potel et Chabot, partenaire fort mais aussi du groupe Barrière via Le Fouquet’s. Le célèbre hôtel et sa brasserie parisiens réputés mondialement : "Oui, c’est le lieu de vie et d’accueil de nos Oscars venus d’ailleurs. Le Fouquet’s, c’est quand même la plus belle adresse qui soit pour les étrangers qui viennent en France."

Après treize ans à la barre, Philippe Oustric et son assistante Viviane Valette ont désormais un vrai recul sur l’événement : "La force des Oscars, c’est aussi d’avoir construit une vraie dream team d’ambassadeurs. Les O’Driscoll, McCaw, Pichot, Eales, Hernandez, sont devenus des relais majeurs de notre cérémonie auprès de leurs compatriotes. Daniel Carter a l’habitude de dire que les Oscars de Midi Olympique, c’est la plus belle soirée sport et business car elle a une âme." Cette âme, qui rassemble toutes les générations, vivra encore le 18 novembre avec les Oscars de légende en point d’orgue, plus une surprise. Les invités en auront la primeur. Les organisateurs ont travaillé d’arrache-pied dès que la finale mondiale a été connue. Il y eut dès lors des négociations très serrées avec les plus grandes stars, et leur Fédération pour s’assurer de leur présence à Paris. Les fameux ambassadeurs ont logiquement été mis à contribution pour convaincre quelques grands noms de passer la soirée à deux pas de l’Elysée. Certaines auront traversé avec leur famille la Manche, d’autres sont attendus de l’hémisphère Sud. "Tout un dispositif a été mis en place pour faciliter leur venue. Avec même la mise en place d’avions privés, ajoute Philippe Oustric, directeur de Midol Events. De grandes marques nous suivent désormais. Avec elles, nous faisons en sorte d’innover tous les ans, de surprendre et de sortir le rugby de son image traditionnelle. D’interpeler et de mobiliser d’autres communautés, d’autres univers."

De grandes marques offriront montres et chaussures sur mesure pour les meilleurs joueurs du monde et français. Dans l‘attente de voir l’Oscar Midol defiler lors d’une prochaine fashion week à Paris… Et Philippe Oustric de conclure : "Nous allons sortir des sentiers battus et créer des événements bien à part. Nous travaillons désormais sur de jolis projets, avec pour point culminant une fête qui fera date en 2023 !"

Midi Olympique
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir