Précisions autour de CVC

Publié le / Mis à jour le

Lundi dernier, nous avons consacré dans ces colonnes une double page au fonds d’investissement "CVC-Capital Partners", ce puissant groupe rachetant par morceaux les compétitions professionnelles de rugby, du Premiership à la Ligue celte en passant par le Tournoi des 6 Nations. Ce dimanche matin, une source proche du dossier tenait à compléter les informations données quant à l’investissement de "CVC" dans la société commerciale du Tournoi des 6 Nations, un financement qui devrait être officialisé dans les semaines à venir. D’abord, "CVC-Capital Partners" ne deviendra actionnaire de la société commerciale gérant les droits télés et le sponsorship de la compétition qu’à hauteur de 14,7 %, ce qui induit que les six fédérations membres garderont le contrôle du vieux Tournoi en termes de choix des diffuseurs ou de la réglementation de la compétition (lois du jeu, choix des arbitres…). Ensuite, la volonté d’avoir ouvert la porte à "CVC-Capital Partners" s’explique par le fait que les fédérations du Nord ont récemment souhaité mutualiser les droits commerciaux du Tournoi (stables) et ceux des tournées de novembre, lesquelles avaient tendance à péricliter dans les six pays concernés. Enfin, l’entrée de "CVC-Capital Partners" dans la société commerciale du Tournoi des 6 Nations reste un mandat d’exploitation d’une durée de douze ans, ce qui signifie que les fédérations demeurent, à terme, les propriétaires des droits télévisuels de la compétition. "Il y avait quatre candidats pour ce mandat d’exploitation, concluait notre source. Au départ, on comptait IMG, Sky, Lagardère-Discovery et donc CVC. Le choix s’est porté sur le dernier nommé et CVC sera désormais chargé d’embaucher une main-d’œuvre spécialisée et onéreuse afin de revaloriser les droits télés de nos compétitions. Ce staff, s’il avait dû être pris en charge par les six nations, aurait amoindri nos recettes."

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir