Une 150e rugissante pour Lucas Dupont !

  • 78e minute : l’ailier file à l’essai et permet à son équipe de souffler et de savourer la victoire. Photo Jacques Robert
    78e minute : l’ailier file à l’essai et permet à son équipe de souffler et de savourer la victoire. Photo Jacques Robert
Publié le / Mis à jour le

L’Isérois a fêté son 150e match avec le FCG en inscrivant un essai en fin de match qui a scellé définitivement le succès de son équipe.

C’est peut-être l’expérience, cela démontre en tout cas une bonne lecture de jeu. Alors que Béziers espère encore accrocher un bonus défensif, Lucas Dupont intercepte à la 78e minute une passe d’Adrien Latorre à destination de Jonathan Best et s’en va inscrire l’essai qui assure définitivement la victoire à Grenoble. Pour son 150e match sous le maillot rouge et bleu, celui qui a intégré le groupe pro lors de la saison 2009-2010 s’est offert un beau cadeau. "Je ne sais pas si je suis plus content d’avoir marqué ou que ce soit mon 150e match, s’interrogeait l’ailier formé à Échirolles. Ce sont deux faits marquants en tout cas. La satisfaction est aussi qu’après avoir gagné nos trois derniers matchs à la maison avec le bonus plutôt facilement, là, dans un autre style de match, on a aussi su s’en sortir. C’est bien que dans la difficulté on sache rester calme. On est resté collectif. Pour l’équipe, c’est un bon signe."

Comparé à Olivier Giroud

Cette réalisation était la première du joueur de 29 ans depuis le 6 avril 2018 et un doublé contre Aurillac. L’ancien international moins de vingt ans, toujours resté fidèle à Grenoble hormis deux ans passés à Montpellier entre 2013 et 2015, s’illustre souvent autrement. "Lucas est notre quatrième troisième ligne dans certains secteurs du jeu, dixit Jérôme Vernay, entraîneur-adjoint du FCG en charge des "skills". Il adore ces ballons hauts sous pression, venir se mêler aux "gros". Il est un peu frileux en bord de touche, donc peut-être qu’il vient se réchauffer un peu."

Dupont est aussi un leader dans le groupe, qui distille parfois quelques conseils ou qui rassure, notamment les jeunes. "Je prends toujours plaisir à découvrir les nouvelles générations que représentent maintenant Nathanaël Hulleu (auteur de son deuxième essai en deux titularisations vendredi, N.D.L.R.), Fabien Guillemin, le petit frère de Bastien. Je me régale avec ces petits jeunes et j’espère faire le maximum pour qu’ils prennent ma place le plus tard possible."

Laurent Génin
Voir les commentaires
Réagir