• Joe Worsley pourrait être le prochain entraîneur de la défense du Castres olympique. Photo Icon Sport
    Joe Worsley pourrait être le prochain entraîneur de la défense du Castres olympique. Photo Icon Sport Laurent Frezouls / Icon Sport / Laurent Frezouls / Icon Sport / Laurent Frezouls / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Worsley, c’est imminent

L’Anglais Joe Worsley sera-t-il le prochain entraîneur de la défense du Castres olympique ? Selon nos informations, le technicien britannique serait tout proche de s’engager avec le club tarnais. Ancien troisième ligne aile, international anglais aux 78 sélections et homme d’un seul club durant sa carrière de joueur (les Wasps), Worsley, 42 ans, débuta sa carrière de spécialiste de la défense à l’Union Bordeaux-Bègles où il occupa cette fonction de 2012 à novembre 2018, date à laquelle il fut nommé manager après le limogeage de Rory Teague et avant la prise de fonction de Christophe Urios en juin 2019.

Sans club depuis son éviction du staff bordelais, Joe Worsley sort d’une Coupe du monde au Japon passée auprès de l’équipe nationale géorgienne où il officia en tant que conseiller technique.

Quelques détails à régler

L’intéressé est aujourd’hui l’option privilégiée par l’état-major du CO pour renforcer le staff en place et prendre en charge l’animation défensive de l’équipe tarnaise, actuelle dixième du Top 14. Il ne resterait plus que quelques détails à régler - d’ordre logistiques notamment - avant que l’Anglais ne paraphe son contrat qui devrait, dans un premier temps, porter sur une collaboration jusqu’à la fin de la saison en cours.

Pour rappel, Patrick Furet, confirmé dans sa fonction d’entraîneur des avants, fut déchargé du secteur défensif après le revers à Pau (37-24) et c’est le manager Mauricio Reggiardo qui assure l’intérim en attendant de trouver ce fameux profil capable d’amener une réelle "plus-value" au staff tarnais. Selon toute vraisemblance, Joe Worsley devrait être celui-là.

Avant que la piste de l’ancien troisième ligne anglais ne se dégage, plusieurs noms avaient circulé du côté de Pierre-Fabre. Yannick Caballero aurait refusé le poste, tandis que Chris Masoe intéressait fortement les dirigeants du CO malgré son engagement contractuel avec le Racing 92. Également sollicité, Pierre-Henri Broncan a écarté l’hypothèse d’une collaboration avec le club tarnais dans l’immédiat, son contrat avec le club anglais de Bath courant jusqu’en juin prochain.

BOURNIQUEL David
Voir les commentaires
Réagir