• Camera de télévision
    Camera de télévision Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Champions Cup

Médias : comme au bon vieux temps...

France Télévisions va de nouveau diffuser deux matchs de Champions Cup par week-end. Une aubaine pour les téléspectateurs mais pas que...

Les premiers vainqueurs de l’édition 2019-2020 de la Coupe d’Europe sont… Les téléspectateurs : dès ce samedi, le grand public va se voir proposer deux affiches par week-end de la reine des compétitions continentales, renouant avec une tradition rompue en 2014. Pour le coup, tout le monde paraît gagnant. À commencer par les amoureux et amateurs occasionnels de ce sport : les non-abonnés à Canal +, sevrés de Top 14, pourront notamment bénéficier d’une double ration de rugby des clubs. Si l’arrivée de beIN Sports, en plus de générer des revenus sans précédent, a permis de disposer d’une couverture intégrale de la compétition, le retour à deux rencontres en clair garantit à la Champions Cup une précieuse exposition. Même le groupe qatari sortira grandi de cette visibilité accrue : conscient de l’importance du sujet, il a d’ailleurs rétrocédé, pour trois ans, les droits de diffusion sans demander de contrepartie à France 2, tout heureux de reprendre ses bonnes habitudes : "Cet engagement montre l’attachement fort du Groupe France Télévisions pour cette compétition", se félicitait Laurent-éric Le Lay, son directeur des sports. L’expérience anglaise a convaincu toutes les parties prenantes : "Cette décision fait suite à une excellente première saison de diffusion de matchs sur des chaînes gratuites en Grande-Bretagne et en Irlande qui a permis d’enregistrer une hausse des audiences TV de la Champions Cup de plus de 40 % au Royaume-Uni, avait expliqué l’EPCR, dans un communiqué. Ce sont les chaînes Channel 4 et Virgin Media qui ont complété la couverture fournie par BT Sport." À l’heure où la Champions League de football souffre de l’exclusivité accordée à une chaîne payante dans l’Hexagone, cette ouverture au gratuit permet à la Coupe d’Europe d’occuper le terrain et de reconquérir les cœurs frustrés.

De l’autre côté de l’écran, les clubs aussi vont profiter de cette aubaine : passer sur le service public leur confère une plus grande audience, auprès d’un large public. Ils ne peuvent rêver meilleure publicité : les audiences oscillent généralement entre 1,5 et 2 millions de téléspectateurs. Canal +, avec le Top 14, dépasse rarement le million. Comme le formule Laurent-éric Le Lay, France 2 va ainsi "contribuer au rayonnement du rugby de clubs". Toulouse, après avoir écrit tant de belles histoires sur la "2" les samedis et dimanches va pouvoir reprendre son opération séduction sous les yeux de la France entière quand les nouveaux ambitieux, Lyon ou La Rochelle, mis en lumière sur la première quinzaine, tenteront de gagner leurs lettres de noblesse à grande échelle.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir