• Patrick Leafa (Vannes)
    Patrick Leafa (Vannes) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Le RC Vannes à double détente !

Le résumé 

Après Grenoble (alors leader), c’est Colomiers (3e) qui est venu se fracasser à une rugueuse équipe du RC Vannes portée une nouvelle fois par un public extraordinaire de soutien.

Les Columérins viraient néanmoins avec un viatique de 3 points (13-10) à la pause. Ces derniers en effet, avaient su saisir les opportunités, notamment celle juste avant la pause sur une mêlée fermée mal organisée par les vannetais et une perte de balle à 3 m de la ligne ! Autant dire que ce fut un jeu d’enfant pour Queheille de trouver l’en but. Ce fut à dire vrai la seule erreur des vannetais au cours de cette période initiale qu’ils maîtrisèrent globalement face à un adversaire qui envoyait du jeu. Comme lors du match contre Grenoble, les Bretons emballèrent la rencontre dès le coup d’envoi avec la récompense d’un essai de pénalité parfaitement justifié après seulement 3 minutes de jeu. Après, hormis l’essai de Queheille, l’affaire fut une question de coups de pied de pénalité. Rien n’était donc fait après 40 minutes.

En seconde période par contre, faute d’être suffisamment consistants, les visiteurs subirent le plus souvent le poids du match et une équipe du RCV collectivement très solidaire et encline à donner encore plus de puissance à son jeu. Et c’est logiquement que Burgaud sonnait la révolte sur un ballon porté et un essai qui permettait aux Bretons de reprendre le score à l’heure de jeu (17-13). La cerise sur le gâteau fut l’essai à la sirène et en bout de ligne de Gratien avec, à a clef, le bonus défensif.


 

Le tournant  

Mené depuis la 38e minute, le RC Vannes a repris le score à l’heure de jeu (59e). Ce, grâce à un essai en force. Emmené par son pack et un Pat Leafa encore monstrueux en ce vendredi soir. A l’origine une prise de balle en touche de Civetta, un ballon porté sur une vingtaine de mètres et Burgaud à la conclusion en terre promise. Le match bascule alors pour les Bretons. Colomiers ne s’en remettra pas.

 

L’action du match 

On l’attribuera au « petit » Matthys Gratien à l’ultime minute de la rencontre. Plusieurs points de fixation, des petits tas pour les « gros » du RCV et un développement au large avec Hilsenbeck comme passeur décisif sur Gratien qui marque en coin. Au delà de l’essai c’est aussi celui qui permettra aux vannetais de donner une autre ampleur au score et d’enlever la mise avec bonus offensif.


Les meilleurs

   

RC Vannes : Leafa, Sénéca, Marks, Picault, Bonnefond, Curtis.

Colomiers : Béco, Costa Répetto, Chiappesoni Restano, Fontaine.


 

Didier Le Pallec
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir