Clermont n’a rien lâché

  • Morgan Parra (Clermont)
    Morgan Parra (Clermont) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

On attendait l’ASM sur son entame, et on a été servi. Au bout de 23 minutes, les Clermontois menaient rien moins que 22-0, et on voyait bien mal à cet instant du match par quel miracle les Anglais pourraient s’en sortir. Dominés en mêlée, maladroits derrière (à l’image de cette passe dans le vide de Lang aboutissant à l’essai en contre de Raka), blackboulés sur toutes les collisions, les Harlequins ne devaient à la vérité qu’à l’arbitrage très laxiste de M. Jones dans le jeu au sol de mettre le nez à la fenêtre. Le grand mérite clermontois, dans ces conditions presque trop faciles ? Il aura d’abord été de ne jamais céder à la facilité et respecter jusqu’au bout leur plan de jeu en attaque, deux essais de Toeava et Moala concluant le festival des Fidjiff Raka et Yato (un doublé chacun). Mais surtout de ne rien lâcher en défense, un contest sur sa ligne du jeune Thibaud Lanen tuant l’espoir anglais de décrocher contre le cours du jeu un point de bonus offensif. « Nos objectifs étaient, dans l’ordre : un, de gagner, deux, le bonus, et trois, ne pas leur laisser de point, puisqu’on sait bien l’importance des bonus dans cette compétition, énumérait le capitaine Morgan Parra. On a coché ces trois cases, c’est un bon début. » À confirmer vendredi à Ravenhill.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir