Aurillac se fait peur

Publié le / Mis à jour le

Ils avaient l’occasion de se donner un peu d’air dans la lutte pour le maintien. Mais les Aurillacois ont loupé le coche. En s’inclinant à domicile pour la deuxième fois de la saison contre Mont-de-Marsan, les Cantaliens se rendent la tâche forcément plus ardue. La claque infligée à Jean-Alric par Perpignan mi-octobre avait déjà servi d’avertissement. Face à des Landais pourtant peu fringants depuis le début de saison, et qui ont peut-être enfin lancé leur championnat avec ce premier succès hors de leurs bases, les joueurs du duo Bester-Peuchlestrade ont effectué vingt bonnes premières minutes avant d’être dépassés par les offensives montoises. Cet accroc, le septième de la saison, ne fait pas vraiment leurs affaires. En effet, si Valence-Romans a une nouvelle fois mordu la poussière à l’extérieur, en s’inclinant largement à Nevers, Rouen n’a pas démérité sur la côte basque. Les Normands ont su récupérer un point de bonus défensif à Aguilera et grappillent une unité sur leur concurrent direct aurillacois. Ils pourraient même les doubler en cas de succès sur Nevers, qu’ils recevront vendredi soir. Aurillac se déplacera de son côté à Colomiers. Après trois victoires consécutives, les Haut-Garonnais n’ont pas réussi le quatre à la suite et ont dû baisser pavillon à Vannes, toujours aussi insubmersible à La Rabine. Les Bretons doivent maintenant s’exporter pour ne pas perdre de vue le top 6. Un top 6 qui trotte toujours dans la tête des Biterrois. Les Héraultais ont su se sortir du traquenard charentais et remettre la marche avant après trois défaites. Le bonus défensif, lot de consolation des Angoumoisins leur permet de demeurer quatrième, talonnés par Colomiers et Biarritz. Vainqueur d’Aix-en-Provence dans un duel âpre, Carcassonne reste en embuscade pas très loin. Les joueurs de la Cité devront montrer le même visage qu’à domicile, du côté de Montauban vendredi. Pour les Tarn-et-Garonnais, au vu des deux rencontres qui arrivent (réception de Carcassonne, déplacement à Aurillac) la sortie à Grenoble n’était pas vraiment une priorité. Les Isérois ont su en profiter pleinement pour reprendre la tête à Oyonnax, vainqueur sous la neige et sur le fil de Perpignan dans l’affiche au sommet de cette 11e journée.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir