Montauban : une mi-temps de retard

  • Pro D2 - Dimitri VAOTOA (Montauban), lors de la rencontre face à Grenoble.
    Pro D2 - Dimitri VAOTOA (Montauban), lors de la rencontre face à Grenoble. Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

(28-9) Absents en première mi-temps, les Montalbanais ont réagi trop tard.

Il n’était pas franchement un secret que, pour faire face à l’enchaînement dantesque de rencontres qu’ils sont amenés à subir, les entraîneurs montalbanais doivent nécessairement faire des choix. Dès lors, on pouvait tout à fait entendre que ce déplacement chez le leader n’était pas aux centres de leurs priorités… Et pourtant, c’est un Jean Bouilhou plutôt agacé que l’on rencontra après le match. « Il y a de la frustration au vu de la deuxième période, je me dis que j’aurais aimé voir les mêmes attitudes durant les 40 premières minutes, affirmait l’entraîneur des avants montalbanais. Il a fallu attendre la mi-temps pour qu’on arrête de regarder jouer les Grenoblois.» 

Un constat qui s’est surtout observé dans les ballons portés, où les pièges travaillés par les Tarn-et-Garonnais se sont finalement retournés contre eux. « Parce qu’on a été un peu scolaire et surtout, qu’on a manqué d’agressivité et d’engagement ! rageait Bouilhou. En deuxième mi-temps, c’était bien mieux… Le problème est que l’arbitre avait gardé l’image de la première mi-temps et nous a, je trouve arbitré comme une petite équipe en deuxième période. C’est à nous de travailler là-dessus, à montrer des attitudes plus conquérantes.» 

Un point positif, malgré tout ? Probablement le beau combat imposé par ses hommes dans le jeu au sol, et surtout l’éclosion d’une jeunesse qui a affiché de belles promesses. « Les jeunes ont répondu présents, confirmait Bouilhou. Ils paient pour apprendre, mais j’espère que la prochaine fois qu’ils auront du temps de jeu, ils sauront que même s’ils ont des noms inconnus, ils ont largement le niveau pour rivaliser.» Pendant deux mi-temps, si possible.

N.Z.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir