Soyaux : mort aux tournants

  • Anthony Coletta (SA XV)
    Anthony Coletta (SA XV) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les Charentais ramènent un bonus défensif de Béziers. Un bon résultat sur le papier. Une occasion ratée dans les faits.

En décrochant son treizième point à l’extérieur, Soyaux-Angoulême s’affirme comme le deuxième meilleur voyageur de ProD2. Une sacrée performance qui n’efface pas les regrets laissés dans l’Hérault. Adrien Buononato explique : "Un point, ce n’est pas cher payé. On était avec notre plan de jeu de match à l’extérieur qui a plutôt bien fonctionné. Nous faisons preuve de maîtrise durant soixante minutes, même s’il y avait eu cet essai de Tawalo sur une erreur défensive, qui nous fait mal." Un premier tournant.

Le second intervient peu avant l’heure de jeu. Les visiteurs passent en mode gestion trop tôt, au lieu d’essayer de "tuer" le match en profitant des doutes adverses.

Dorian Jones tente deux drops-goals forcés et trop hâtifs, ratés, qui mettent fin à des mouvements amenés à être décisifs avec plus de patience. L’ASBH prend alors les devants, mais ne parvient pas à faire le break. Moment choisi par le capitaine Shalva Sutiashvili pour venir tout gâcher ! D’un geste inutile sur Barrère, le géorgien reçoit son troisième jaune en trois matches (suspendu face à Oyonnax) depuis son retour du mondial. Et ruine les derniers espoirs de son équipe. "Ça nous a mis un coup au moral, alors qu’on était encore dans les clous pour remporter la mise. Une saison est faite de joie et aussi de regrets, j’espère qu’on ne le regrettera pas à la fin", conclut le manager. J. L.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?