Toulon tient parole

  • La charnière Serin, Carbonel a pesé sur la rencontre. Photo Icon Sport
    La charnière Serin, Carbonel a pesé sur la rencontre. Photo Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Toulon a bien débuté dans ce Challenge qu’il veut honorer. Victoire bonifiée face à une équipede Bayonne compétitive. Malgré des conditions très difficiles, les satisfactions sont là.

C’était le baptême du feu pour Baptiste Serin, élu homme du match, avec sa nouvelle formation. Baptême bien arrosé… Le Moïse d’un soir et ses hommes ont su s’ouvrir les portes d’une précieuse victoire bonifiée. Pragmatiques. Il ne pouvait en être autrement pour Patrice Collazo. "On apprécie ce succès à sa juste valeur. Gagner à l’extérieur, c’est compliqué. On sait ce qu’on a fait de bien. On a gagné avec une grosse défense et des ballons portés qui nous ont amenés à un total de quatre essais. Vu les conditions climatiques compliquées, on ne pouvait pas faire grand-chose de plus." Perturbés par la touche bayonnaise durant la première demi-heure, les Varois ont ensuite fait parler leur puissance, en marquant trois de leurs quatre essais sur des ballons portés. "Notre début de match a été compliqué, confirme le demi de mêlée. Ça aurait pu nous mettre le doute. Mais les gros ont fait un sacré match. C’était aussi un bon test pour débuter. Car, même si pour Bayonne le Challenge n’est pas une priorité, il a montré un beau visage. Il ne fallait pas tomber dans le piège. Car, on ne peut pas se cacher, on a des ambitions dans cette Coupe. "

Toulon ne se dérobe pas et affiche donc ses prétentions dans cette compétition qu’il n’a plus fréquentée depuis 2012. "On a quelques ambitions, confirme le manager. Ça passe par des matchs à l’extérieur. Je suis content de l’état d’esprit, de la défense." Cette victoire tombe à point nommé et à double titre. Elle lance le parcours européen dans les meilleures conditions et adoucit aussi le contexte général après le match nul concédé à domicile face à Montpellier, en championnat. "On voulait aussi se relancer, précise Patrice Collazo. Il y avait de nouveaux joueurs qui commençaient avec nous, Baptiste Serin, Beka Gigashvili, Emerick Setiano. Il y avait aussi le retour de Ben Te’o. Il y a des choses positives. C’est bien. Il y a de la profondeur." La nouvelle paire de demis, talentueuse, Serin-Carbonel, a aussi amené un certain lustre : "Comme on s’y attendait, Baptiste a bien occupé au pied. Il a bien soulagé Carbo. C’était ce qu’on avait prévu dans la stratégie. Après, ils auraient préféré évoluer sur terrain sec. Ils ont eu du mal avec les tirs au but. Alors on a gagné avec les ballons portés…" Baptiste Serin confirme : "Ce ne sont pas des matchs où tu prends beaucoup de plaisir mais il y en avait quand même parce que Bayonne n’est pas très loin de chez moi. Et ça fait longtemps que je n’avais pas joué à Jean-Dauger. Ça me faisait plaisir aussi de retrouver les mecs sur le terrain car c’est là que tu partages les meilleurs moments." à prolonger vendredi à Mayol face aux Scarlets.

Edmond Lataillade
Voir les commentaires
Réagir