"Old Nick" est de retour

  • Face aux Harlequins, Nick Abendanon a enfin réussi à retrouver son meilleur niveau, qu’il s’agit désormais de confirmer à Belfast.
    Face aux Harlequins, Nick Abendanon a enfin réussi à retrouver son meilleur niveau, qu’il s’agit désormais de confirmer à Belfast. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Auteur d’un début de saison irrégulier, l’anglais Nick Abendanon, arrière de Clermont, a enfin signé, face aux Harlequins, la prestation après laquelle il courait depuis plus d’un an. Le vrai déclic, au moment où risque de se jouer, à 33 ans, sa prolongation pour une saison avec l’ASM ?

Lui-même n’hésitait pas à adopter le terme de "saison blanche" pour évoquer 2018-2019, qui le vit, pour la première fois depuis son arrivée à Clermont, assister aux phases finales du haut des tribunes… Autant dire qu’après sa blessure à une épaule au printemps 2018, Nick Abendanon a plus que galéré pendant plus d’un an, handicapé par une première hernie cervicale contractée au mois d’août qui le tint éloigné des terrains jusqu’en décembre avant de rechuter en avril. "Les deux blessures étaient des cas différents, nous confiait Abendanon en début de saison. Mais quoi qu’il en soit, deux hernies dans une même saison, ce n’est pas normal, même pour un pilier. Alors pour un arrière, vous pensez."

Voilà pourquoi, alors que Abendanon et Clermont devront décider dans les semaines à venir de lever ou non l’année optionnelle de son contrat, le Néerlandais volant a réalisé cet été, de son propre aveu, "l’une des préparations les plus intelligentes" de sa vie, afin d’être en mesure de "pratiquer le rugby que j’aime." Un vœu pieux, après lequel Abendanon donnait toutefois l’impression de courir depuis le début du championnat, les sorties encourageantes le disputant aux copies moyennasses, sans régularité…

Azéma : "Il rongeait son frein"

Reste qu’il existe, en rugby plus encore que dans tout autre sport, un théorème selon lequel les grands matchs appartiennent aux grands joueurs. Probablement la raison pour laquelle, après l’avoir sorti à la mi-temps contre Toulouse, Franck Azéma n’a pas hésité à relancer Nick Abendanon en tant que titulaire face aux Harlequins, pour le grand retour de Clermont en Champions Cup. "Peut-être aussi que le fait d’affronter des Anglais m’a donné une petite motivation supplémentaire, souriait Abendanon. Mais c’est vrai qu’après le match, les mecs m’ont fait la réflexion dans le vestiaire : "ça y est, on a retrouvé l’ancien Nick." ça fait toujours plaisir…" Et plus encore lorsque ces réflexions sont partagées par le boss Franck Azéma, tout heureux de voir son arrière revenir au top, ce qui lui permet par ricochet d’aligner au milieu de terrain une paire Moala-Toeava appelée à faire des ravages. "Il a réussi une très belle performance et il attendait ça depuis un moment car c’est quelqu’un de très exigeant, appréciait le manager. Il rongeait son frein. Je le connais suffisamment pour savoir qu’il est costaud dans la tête, qu’il ne se démobilise jamais. Mais là, il avait envie d’être récompensé. Il a été opportuniste sur chacun de ses ballons."

Moteur sur et en-dehors du terrain

Moteur sur le terrain mais aussi en dehors… Car si la belle prise en main des joueurs a été soulignée après le match face aux Harlequins, l’arrière n’y fut pas étranger non plus. "Il a été moteur là-dedans, ainsi que les joueurs de la charnière, confirmait Azéma. Il fait partie des mecs qui ont contribué à donner du sens à ce qu’on faisait. Dans l’observation de l’adversaire, c’est souvent de lui que sont venues certaines initiatives, lui a qui pris ses partenaires pour leur dire "Venez voir, j’ai remarqué ça" et chercher des solutions à la vidéo."

Alors, Abendanon et les siens auront-ils le temps matériel de faire aussi bien, avec les quatre petits jours de préparation dont ils ont disposé avant ce match en Ulster ? On l’ignore, à la vérité. Seule certitude : dans un contexte aussi hostile que Ravenhill, sous une pluie battue par le vent, l’ASMCA aura besoin d’un Abendanon encore à son meilleur niveau pour s’imposer…

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?