Perpignan-Grenoble, l’heure des retrouvailles

  • Enzo Forletta et les Perpignanais retrouvent ce week-end à Aimé-Giral leurs meilleurs ennemis grenoblois. Photo Icon Sport
    Enzo Forletta et les Perpignanais retrouvent ce week-end à Aimé-Giral leurs meilleurs ennemis grenoblois. Photo Icon Sport Icon Sport
Publié le

Promus en Top 14 l'an passé, avant d'être relégués, Perpignan et Grenoble réussissent leur début de saison et se retrouvent, dimanche, pour un nouveau choc.

Pas de repos, ni de répit pour les Catalans. Une semaine après leur déplacement à Oyonnax, les coéquipiers de Mathieu Acébès enchaînent avec la réception d’un autre concurrent : Grenoble. Deux fauteuils pour trois, les mastodontes du Pro D2 se livrent (déjà) à une lutte acharnée pour la qualification en demi-finale. Leurs confrontations directes, elles, sont souvent très attendues. Perpignan-Grenoble, c’est l’affiche de la finale lors de la saison 2017-2018 à Ernest-Wallon. C’est aussi deux matchs de très haut niveau quelques mois plus tôt en phase régulière, remportés tous deux par l’Usap. Perpignan-Grenoble, c’est enfin et surtout une bataille pour le maintien, l’an passé en Top 14, avec la seule victoire des Sang et Or à domicile durant tout l’exercice. Dimanche, Catalans et Isérois vont s’affronter pour la sixième fois en l’espace de deux ans. Des retrouvailles au sommet, cette fois, entre deux formations qui se connaissent sur le bout des doigts. À deux jours du choc de la 12e journée, difficile de cocher un favori. Et pour cause…

Perpignan, meilleure équipe à domicile

À la maison, l’Usap cartonne depuis le début de la saison. La formation roussillonnaise présente le meilleur bilan à domicile, sur tous les plans. Après cinq réceptions, Perpignan réalise jusqu’ici un parcours presque parfait. Cinq victoires, quatre bonus offensifs décrochés… Soit un total de vingt-quatre points récoltés sur vingt-cinq possibles. Aimé-Giral a retrouvé des couleurs après une saison passée abyssale. Les supporters sang et or, eux, en ont pour leur argent. Sur leur pelouse, les joueurs de Patrick Arlettaz affichent un contenu évidemment satisfaisant. Le score moyen de l’Usap à domicile ? 39 à 14 ! Alors certes, hormis Béziers lors de l’entame du championnat, Perpignan a jusqu’ici accueilli des équipes partiellement remaniées (Colomiers, Soyaux-Angoulême, Mont-de-Marsan, Vannes). Ce qui n’enlève en rien à sa performance et au niveau de jeu développé dans son jardin. Portés par Lucas Dubois, Afusipa Taumoepeau ou encore Jean-Bernard Pujol, les Sang et Or ont déjà marqué vingt-sept essais à la maison.

Grenoble, meilleure équipe à l'extérieur

Mais en face, dimanche, les Catalans auront affaire à une formation redoutable en déplacements. Grenoble est tout simplement la meilleure équipe de Pro D2 à l’extérieur sur ce début de saison. Cinq matchs hors de leurs bases, et trois succès déjà pour les Isérois, vainqueurs à Carcassonne (19-26), Aix-en-Provence (17-26) et sur le terrain de Soyaux-Angoulême avec le bonus offensif qui plus est (3-28). Le leader du championnat affiche des ambitions très élevées et suit un rythme de croisière plutôt soutenu. À tel point qu’à l’aube du voyage en terres catalanes, le FCG compte sept longueurs d’avance sur son prochain adversaire catalan au classement. L’Usap est prévenue et n’a pas le droit à l’erreur, dimanche, lors d’une rencontre qui promet, assurément, de faire des étincelles.

Émilien Vicens
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?