• Dave Rennie, alors entraîneur des Glasgow Warriors, est le nouveau sélectionneur de l'Australie
    Dave Rennie, alors entraîneur des Glasgow Warriors, est le nouveau sélectionneur de l'Australie PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Rennie avec les Wallabies

L’entraîneur néo-zélandais des Glasgow Warriors, Dave Rennie, sera le prochain sélectionneur des Wallabies. C’est une vraie pointure qui sera au chevet de la sélection australienne.

Ça s’est fait plus vite que prévu. Le nouveau sélectionneur des Wallabies sera bien le Néo-Zélandais Dave Rennie, le deuxième Kiwi à s’occuper de l’Australie après Robbie Deans (2008-2013), même si des voix se sont élevées en Australie pour que ce poste reste à un national.

Le nom de Rennie avait tout de suite été prononcé au moment de la démission de Michael Cheika après la défaite en quart de finale de la Coupe du monde. Mais il ne prendra ses fonctions que l’été prochain après avoir terminé la saison avec les Glasgow Warriors. Joueur, il ne fut qu’un bon joueur de province sous le maillot de Wellington. Il joua même un test pour les Îles Cook en 1990 mais qui ne donna pas droit à une cape officielle.

Un homme d’expérience

Dave Rennie s’est fait connaître entre 2012 et 2017 en tant qu’entraîneur des Chiefs quand il mena cette franchise à deux victoires en Super Rugby (2012 et 2013) avec Brodie Retallick, Aaron Cruden ou Sonny Bill Williams. Jamais avant lui, un entraîneur n’avait été sacré pour sa première expérience (Scott Robertson l’a imité depuis). Auparavant, il avait mené la sélection des moins de 20 ans à plusieurs succès mondiaux (2008, 2009, 2010). En 2017, Rennie a pris la direction de l’Écosse où son expérience avec les Warriors fut clairement satisfaisante, riche d’une finale de Ligue Celte perdue en 2019 et d’une demie en 2018. Il laissera l’image d’un entraîneur exigeant, intransigeant même, assez à cheval sur la discipline.

Son nom avait circulé parmi les candidats possibles au poste de sélectionneur des All Blacks, sans faire partie des favoris. Il s’est exprimé une fois la nouvelle connue : "J’étais en discussions depuis plusieurs mois avec la fédération australienne. Je pense que je peux apporter quelque chose…" Il a pris sa décision après une discussion avec la présidente, Raelene Castle. Scott Johnson, directeur de la performance, a aussi joué un rôle dans ce recrutement. Les deux hommes ont travaillé ensemble en Écosse et Scott Johnson assurera l’intérim jusqu’en juin.En ce qui concerne Glasgow, le poste de numéro un a été attribué à Danny Wilson qui était l’entraîneur des avants du XV du Chardon depuis un an. Il était l’entraîneur des Cardiff Blues vainqueurs du Challenge Européen en 2018. Pas très connu du grand public non plus, il jouit d’une solide réputation dans le milieu.

Voir les commentaires
Réagir