• Romain Gressier-Monard et Laurent Legoff, deux présidents prêts pour le derby Photo DR
    Romain Gressier-Monard et Laurent Legoff, deux présidents prêts pour le derby Photo DR
Publié le / Modifié le
Fédérale 3

Trignac - Saint-Nazaire, le derby, le vrai

C’est le derby historique entre les voisins de Trignac et de Saint-Nazaire. À travers les générations, il génère toujours encore de passions. Ce sera encore le cas dimanche au stade Lesvières de Trignac.

Même s’ils se sont séparés pendant près de dix-huit ans, Saint-Nazaire évoluant en Fédérale 1 et Trignac en Fédérale 3, les voisins trignacais et nazairiens se sont retrouvés la saison dernière. Avec bilan partagé (une victoire pour chacun des deux clubs) et toujours la même passion. Ce sera encore le cas ce dimanche au stade Lesvières où plus de 2 000 spectateurs sont attendus. D’autant que cette saison, les deux équipes jouent le haut du tableau de leur championnat. La passion, la ferveur, Laurent Legoff, le président trignacais, veut les mettre en avant : "Ce n’est pas un match comme les autres. Là, il y a le poids de l’histoire. À Trignac, on a un grand respect des anciens et, sur le terrain, nous voulons gagner pour eux." Romain Gressier-Monard, son homologue du SNO, ne dit pas vraiment autre chose : "Ce match a une saveur particulière. Battre le voisin est toujours une fierté." Même si le président essaie de replacer le débat sur le terrain : "Notre objectif est de continuer à mettre en place notre jeu de mouvement."

Une attente populaire

"On va donner la priorité au jeu", enchaîne le Trignacais. Du jeu, vraiment ? D’un côté comme de l’autre la ferveur revient rapidement. "Nous savons qu’il y a beaucoup de passion dans ce match. Y compris autour du terrain où les supporters des camps vont aussi faire leur match", souligne Romain Gressier Monard. Des propos corroborés par Laurent Legoff : "Trignac est un petit village d’irréductibles, le match dont tout le monde en parle. S’il y a un match à gagner dans la saison, c’est bien celui-là. Surtout chez nous." Et d’enchaîner : "À Trignac, depuis 1912, nous restons attachés à nos valeurs. Comme un symbole, notre maillot n’a jamais changé. Le rouge avec une bande noire." Romain Gressier-Monard ne dit pas le contraire : "C’est vrai qu’en début de saison, tous les passionnés des deux camps cochent la date des derbys sur leurs calendriers. Alors gagner ce genre de match procure un plaisir particulier."

L’un comme l’autre savent de quoi ils parlent puisque Laurent a joué une quinzaine de derbys contre une dizaine pour Romain. "Quand tu es joueur tu fais tout pour être sur le terrain, même si tu es blessé. Ce genre de match tu peux le jouer avec une jambe de bois", rigole Laurent Legoff.

Pas de doute les joueurs des deux camps seront prêts. Mais aussi leurs supporters : "Il y a un autre match dans les tribunes", clament en chœur les deux présidents. Et on peut vous affirmer que les supporters vainqueurs gagnent le droit de chambrer ceux du camp d’en face… Au moins jusqu’au match retour !

Gilles David
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir