Une seule idée pour Rouen : gagner

  • Jordan Michallet (Rouen)
    Jordan Michallet (Rouen) Icon Sport / Maxime Le Pihif / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Le RNR n’a plus guère le choix et doit gagner, et ça commence par les matchs à domicile. Le bon point pris à Biarritz a montré la voie, et doit être validé face à Nevers.

Les sourires à l’entraînement, marque d’un match accompli face à Biarritz et qui aurait pu tourner en leur faveur, mais sourires un peu crispés face à la tâche qui les attend ce soir face à Nevers. "Biarritz, c’est joué, on a pris un bon point, maintenant ça ne suffit pas pour avancer. On est donc focus sur Nevers, car oui il faut gagner, on va donc bien défendre pour avoir des ballons propres à jouer. Il est temps de montrer qu’on peut enchaîner les résultats", confie Richard Hill.

Une victoire permettrait surtout de faire de Nevers un nouveau concurrent à la descente, car aujourd’hui c’est un match à trois qui se joue en bas du classement entre Rouen, Valence-Romans et Aurillac, et trois c’est peu. "J’ai confiance en ce groupe, il est de qualité, on fait de très belles choses mais pas dans la durée. C’est ce qu’on doit modifier, pouvoir tenir la totalité d’un match, et pas juste bien démarré sans creuser l’écart et se faire reprendre", analyse le coach.

Le staff ne remet donc pas en cause la qualité du groupe, même si certains joueurs ont disparu en cours de saison, l’heure des choix a, elle, sonné. "On a besoin de stabilité maintenant, à force de bouger des joueurs, on n’a pas réussi à créer d’automatismes efficaces, c’est toujours des petites erreurs sur des détails. Il faut donc que je maintienne un socle de joueurs qui peuvent jouer ensemble les yeux fermés. "

Les faire déjouer

Fini donc l’alternance annoncée, avec une équipe à domicile et une autre à l’extérieur. Cinq joueurs ayant débuté face à Biarritz seront là dès le coup d’envoi face à Nevers. Un minimum de joueurs confirmés à leur poste pour assurer une assise. Car, Rouen n’a plus le choix, Nevers va venir avec des intentions, mais il faudrait les dissoudre dans la sueur et le travail, une victoire permettrait de se rapprocher d’un groupe (9e à 12e) qui se tient en deux points et donnerait de l’air.

De plus, on voit mal Aurillac allait battre Colomiers, et Valence-Romans jouera sa survie à domicile face à Vannes. "Nevers est très déçu de son début de saison, ils savent qu’il faut aller récupérer des points, à nous de ne pas sombrer, en se mettant en danger trop vite. Assurons la conquête et l’occupation, car ils n’aiment pas jouer sous pression. Il faudra aussi couper leur relation avec les trois-quarts. On connaît bien leur 10 (Zack Henry, ex-joueur de Rouen, en Fédérale 1, N.D.L.R.), on saura le faire déjouer", assure Richard Hill.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir