• Le jeune troisième ligne Esteban Abadie et les Brivistes n’ont rien pu faire face au leader du championnat anglais, Bristol. Les Bears étaient tout simplement plus forts ! Photo CD
    Le jeune troisième ligne Esteban Abadie et les Brivistes n’ont rien pu faire face au leader du championnat anglais, Bristol. Les Bears étaient tout simplement plus forts ! Photo CD
Publié le / Modifié le
Challenge Cup

Brive : une classe d’écart

(0-36) Faciles vainqueurs d’un CAB très décevant, les Anglais de Bristol ont prouvé qu’il y avait un gouffre entre un cador de Premiership et un promu en Top 14. Il faudra désormais passer à autre chose et se concentrer sur la réception cruciale du Stade français dimanche.

Pour tous ceux qui s’étonnaient de voir Bristol en tête du championnat anglais, les hommes de Pat Lam ont prouvé vendredi soir sur la pelouse d’Amédée-Domenech que cela ne relevait pas du hasard. Les Bears ont un effectif pléthorique capable de jouer les premiers rôles en Premiership et en Challenge Cup. "Ce soir, on a vu l’écart qu’il y avait entre le leader du Premiership et un promu en Top 14. Nous sommes tombés sur une équipe expérimentée qui joue ensemble depuis trois ans et qui est remontée en première division. Ils sont très bien organisés en attaque mais aussi en défense, avec un effectif composé de joueurs de même niveau. Ce sont tous de très bons joueurs de rugby. Il n’y avait pas photo sur le match, c’est une équipe plus performante que la nôtre." reconnaissait le manager du CAB, Jeremy Davidson. Une équipe qui pourtant était encore en deuxième division il y a deux ans… De quoi s’inspirer pour le Nord-Irlandais malgré la différence de moyens entre les deux clubs. "Il y a de belles leçons à apprendre après ce match. C’est un modèle de progression à suivre sur ce qu’on peut faire pour devenir plus forts."

Dominateurs dans tous les secteurs de jeu, les coéquipiers de l’ancien all black Steven Luatua (15 sélections) ont été incisifs en profitant de la moindre erreur briviste, ne laissant rien aux Brivistes. "Nous avons été dominés dans tous les secteurs sachant qu’on a été énormément pénalisés que ce soit en conquête ou dans le jeu courant. On a été mis en difficulté sur nos phases de jeu défensives, où nous avons été percés à chaque fois et ils ont su être très pragmatiques après leurs franchissements. De notre côté, nous n’avons pas su le faire en fin de première mi-temps, et la différence est là…" expliquait le deuxième ligne briviste Victor Lebas. Des propos repris par son jeune troisième ligne Esteban Abadie : "Clairement, on a pris une leçon de rugby. C’est difficile de ressortir du positif car je pense qu’il n’y en a pas !"

La tête déjà au Stade français ?

Refermée la page Bristol du Challenge européen, place désormais au Top 14. Car oui, il ne faut pas se tromper, l’objectif prioritaire du club corrézien reste bien le maintien dans l’élite. L’échéance de dimanche prochain avec la venue en terres limousines du Stade français est déjà dans toutes les têtes. Une équipe qui ne devrait aucunement ressembler à celle battue la semaine dernière à Jean-Bouin. Ce que confirme Esteban Abadie : "Il faut tirer les leçons du match de Bristol pour se projeter et rebondir contre le Stade français. Ça va être un tout autre match par rapport à celui de la semaine dernière. C’est un peu le tournant de notre saison, il faut absolument gagner dimanche !"

"Cette défaite va nous permettre d’avoir des axes de travail pour être plus performants pour la suite. On va désormais basculer sur le Top 14 et le match de dimanche prochain. On a un jour de récupération que le Stade français qui a aligné une très grosse équipe ce week-end aux Zebre." conclut Jeremy Davidson. Le rendez-vous est pris…

Romain Lafon
Voir les commentaires
Réagir