Nakosi, l’âme du finisseur

  • Filipo Nakosi (Castres)
    Filipo Nakosi (Castres) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Filipo Nakosi, l'ailier de Castres a été auteur de son premier essai castrais la semaine dernière en Challenge Cup. L’ailier fidjien est prêt à dynamiter les défenses du top 14.

Dès son deuxième match sous ses nouvelles couleurs, le premier à Pierre-Fabre, Filipo Nakosi a étalé aux yeux du monde ce pourquoi il a été recruté par Mauricio Reggiardo. En déflorant très rapidement son compteur d’essai, le transfuge de Toulon à peine débarqué de la Coupe du monde au Japon a rappelé à quel point il était un redoutable finisseur, sans doute l’un des meilleurs du championnat. Ce premier essai, inscrit face aux Anglais de Worcester lors de la deuxième journée du Challenge européen en appelle (beaucoup) d’autres. Cette réalisation, inscrite en puissance, en flirtant avec la ligne et en explosant deux défenseurs, dit beaucoup des qualités de cette bombe de muscles et de nerfs, née à Votua (Fidji) il y a 28 ans et débarquée en métropole en 2015, après plusieurs saisons passées en Nouvelle-Zélande.

Prendre des points

Après trois exercices à Agen et un à Toulon, au cours desquels Nakosi a franchi la ligne à 24 reprises en Top 14 et Pro D2, le frère aîné de Josua Tuisova a tout pour devenir la nouvelle coqueluche de Pierre-Fabre.

Samedi à La Rochelle, à l’occasion de cette 10e journée de Top 14 un peu particulière car enchâssée entre quatre matchs de Challenge cup, Filipo devrait débuter la rencontre et mettra sa puissance et ses capacités de finition au service de l’objectif ultime des Tarnais : glaner leur(s) premier(s) point(s) à l’extérieur de la saison. Stéphane Prosper, entraîneur des trois-quarts castrais, sait ce que le magicien venu des îles peut apporter au CO : "Filipo, c’est un match-winner. Il va nous apporter un peu de tout : de la puissance, de la vitesse, de l’explosivité. Il est capable de marquer un essai sur une bribe d’action. L’équipe attendra ça de lui. Qu’il valide le travail de ses coéquipiers en marquant des essais."

Comme tous ses compatriotes, Filipo Nakosi est heureux de jouer au rugby et prend son métier comme un jeu perpétuel. Le revers de la médaille de ses fabuleuses qualités techniques et physiques : "C’est un gai luron, un mec facile à vivre qui peut parfois se laisser porter par la vie. Il peut lui arriver de sortir du cadre." Piloté par les cadres de l’équipe et par un staff qui le connaît par cœur, Nakosi devrait exprimer son plein potentiel.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir