• Mourad Boudjellal vit ses dernières heures à la tête du RCT. Celui qui a écrit les plus belles pages de l’histoire récente du club laisse les rênes du club de la Rade à Bernard Lemaître.
    Mourad Boudjellal vit ses dernières heures à la tête du RCT. Celui qui a écrit les plus belles pages de l’histoire récente du club laisse les rênes du club de la Rade à Bernard Lemaître. Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Toulon : Boudjellal cède le pouvoir

Coup de tonnerre au RCT où Mourad Boudjellal cède ses parts à l’homme d’affaires Bernard Lemaître.

Une page se tourne au RCT. Ce lundi le club va officialiser et confirmer par communiqué de presse une information parue chez nos confrères de L’Équipe dans leur édition du 30 novembre : le président Mourad Boudjellal a vendu et cédé l’intégralité de ses parts au sein de la SASP et quittera le pouvoir à l’issue de la saison. Un changement de gouvernance qui s’est joué en trois actes. En juin 2018, Bernard Lemaître homme d’affaires installé à Marseille, débarque dans l’actionnariat du RCT en y injectant 4 millions d’euros. Ce dernier affirme vouloir rester simple actionnaire, mais dans la course à l’armement du Top 14, Toulon et Mourad Boudjellal n’ont plus les moyens de leurs ambitions. Le modèle économique du club triple champion d’Europe devient caduc. Les délocalisations à Marseille ou Nice, mais aussi la billetterie et le merchandising ne suffisent plus à boucler un budget qui dépasse les 30 millions d’euros. Il y a deux ans, Boudjellal est contraint pour la première fois de remettre au pot sur ses deniers personnels pour combler un premier trou de l’ordre de 2 millions d’euros. Sportivement aussi, le club glisse lentement vers le ventre mou du championnat. La saison passée, l’an I de l’ère Patrice Collazo, aura été celle de l’échec : éliminé en phase de poule en Coupe d’Europe, classé à une piteuse 9e place en Top 14. Pour faire face aux difficultés financières et à un déficit d’exploitation de plusieurs millions d’euros, Lemaître participe à une nouvelle augmentation de capital et détient près de 44 % des parts du club.

Mourad Boudjellal, successeur de Paul Goze ?

Il y a quelques semaines, Lemaître et Boudjellal ont signé un nouveau protocole d’accord, faisant du dernier arrivé le nouvel homme fort du club et l’actionnaire principal. Si les deux hommes ont des caractères foncièrement différents, ils s’apprécient et se côtoient. Ainsi samedi soir le futur ex-président avait invité chez lui son successeur pour regarder à la télévision la rencontre Pau – Toulon. De même Boudjellal a refusé en début d’automne de vendre le reste de ses parts à un consortium américain plus offrant pourtant que Lemaître. Que va faire Boudjellal ? Dans le document paraphé par le duo, il est indiqué qu’il peut rester président pour les trois prochaines saisons, toutefois il semble que l’ex éditeur de bandes dessinées mette fin à son mandat en juin prochain. Il pourrait se lancer en campagne pour tenter d’être élu président de la LNR. Membre du comité directeur, il aimerait rester dans le milieu et envisagerait sérieusement de briguer la succession de Paul Goze. À suivre.

Voir les commentaires
Réagir