• Top 14 - Mauricio REGGIARDO (Castres).
    Top 14 - Mauricio REGGIARDO (Castres). Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

En vain pour Castres

Face à La Rochelle, le CO n’a pas réussi à profiter de sa bonne première période et repart une nouvelle fois sans aucun point d’un déplacement.

Le constat est cruel. Le Castres Olympique est la seule équipe du championnat à n’avoir ramené aucun point d’une rencontre à l’extérieur depuis le début de la saison. Pourtant, contre La Rochelle, longtemps les hommes de Mauricio Reggiardo ont mené. Après quelques minutes de rodage, la charnière Kockott-Urdapilleta a offert son meilleur rendement pour occuper le camp rochelais. Attendus dans ce secteur de jeu, les avants du CO ont dominé les zones de rucks et sans révolutionner le jeu offensif du rugby moderne, ils menaient 10 à 3 après l’essai de leur numéro neuf, auteur d’une belle filouterie à quelques mètres de l’en-but. Et même 13-3 après un beau coup de chausson de 50 mètres de l’international français. Oui mais voilà, une nouvelle fois cette saison, le CO a craqué. D’abord juste avant la pause, avec l’essai de Mathieu Tanguy pour La Rochelle, puis au retour des vestiaires, punis par la botte de Brock James et de Jules Plisson. "On a fait une très bonne première mi-temps. Tactiquement on était bien, déplorait Benjamin Urdapilleta. Ça fait chier et il y a beaucoup de regrets car dans l’attitude, on y était, les gros ont fait un grand match. Ça fait un peu mal à la tête mais on continue de bosser, l’équipe progresse, c’est notre meilleur match à l’extérieur."

Reggiardo : « On s’est rassuré »

Des regrets, les Tarnais vont pouvoir en nourrir, car les Rochelais étaient clairement prenables samedi soir. Pourtant, au profit de détails malheureux, les hommes du manager Mauricio Reggiardo ont progressivement baissé pavillon, ont commencé à trop subir dans les rucks (pourtant leur qualité première) et n’ont pas réussi à enchaîner les phases de jeu dans le camp des Maritimes. "Je crois qu’on a manqué de précision à des moments. On a fait le match qu’on voulait faire et les détails ont basculé du côté de La Rochelle, expliquait le manager du CO. Je suis fier du comportement des joueurs, on s’est comporté comme il fallait. C’est un match dur, ça a tapé des deux côtés et ça n’a pas beaucoup joué. On est deux équipes sous pression de résultats et La Rochelle a mis le nécessaire pour remporter les contacts. Un bon match d’hommes et on s’est rassuré." Trop souvent mis à la faute (13 pénalités concédées), les coéquipiers de Baptiste Delaporte ont vu progressivement les Maritimes reprendre le contrôle du match. Au final, malgré un match sans beaucoup d’intensité offensive, les Tarnais n’ont pas réussi à surprendre les locaux, ni même à ramener un bonus défensif. Une situation qui pourrait se montrer préoccupante, d’autant qu’ils ont déjà chuté une fois à domicile, contre Bordeaux en septembre dernier, et que le prochain rendez-vous à domicile sera la réception du Lou le 21 décembre, forcément revanchard après sa contre-performance à Montpellier. Bref, de nombreuses interrogations poursuivent la première saison de Mauricio Reggiardo et la marge d’erreur s’amoindrit chaque week-end. 

Paul Arnould
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir