• Il y a une semaine, contre Léguevin, La Saudrune a signé sa quatrième victoire de la saison. Photo La Dépêche du Midi - Valentine Chapuis
    Il y a une semaine, contre Léguevin, La Saudrune a signé sa quatrième victoire de la saison. Photo La Dépêche du Midi - Valentine Chapuis
Publié le / Modifié le
Fédérale 3

La Saudrune : sereins et optimistes

Promu à l’intersaison, le club de l’Ouest toulousain fait un début de championnat très encourageant. Son atout est de posséder plus de 500 licenciés, ce qui l’autorise à préparer l’avenir avec sérénité.

De nos jours, à entendre certains échos, le ballon ovale ne tourne pas rond. L’institution est en souffrance et doit faire face à la baisse des licenciés, au manque de dirigeants, éducateurs et du désintérêt des partenaires. Des clubs ne voient pas forcément l’avenir avec sérénité. Il y en a un, dans la banlieue ouest de Toulouse, qui ne connaît pas la crise. La Saudrune, club regroupant les communes de Cugnaux, Villeneuve-Tolosane, Frouzins et Seysses qui respire l’optimisme à pleins poumons. À ce jour, le club compte 505 licenciés. Des seniors aux moins de 6 ans, il peut se flatter d’aligner une équipe dans chaque catégorie ainsi qu’une section féminine. À l’intersaison, il a même haussé son budget lequel flirte avec les 200 000 €.

Sur le plan sportif, dirigeants, encadrement, supporters et partenaires sont pour ainsi dire gâtés puisque la saison écoulée, l’équipe fanion a brillamment obtenu son billet pour la Fédérale 3. Quant à l’équipe réserve, elle a remporté le titre Honneur d’Occitanie après un final à couper le souffle face aux Tarnais de Sor-Agout (20-18). «Ce fut une saison mémorable, fait remarquer le coprésident, Olivier Sahuque. Il y a eu cette double prouesse des seniors et aussi, les vingt ans d’existence du club. Fêter les 20 ans de la structure avec une montée en Fédérale 3 et un bouclier de la Ligue, on ne pouvait qu’être satisfaits.»

 

«Ne pas brûler les étapes»
 

Admis pour la première fois de leur histoire en Fédérale 3, les Saudrunois ont fait une entame remarquée lors de journée inaugurale en s’imposant à Lacapelle-Marival (19-14). Avant le terme de cette phase aller, le promu haut-garonnais loge en milieu de tableau, à cinq longueurs de retard sur Figeac, le dernier qualifiable. Un bilan acceptable selon le coentraîneur, Mathieu Poujade, l’associé de Benjamin Rioux : «Après neuf rencontres, disons que nous sommes dans l’ensemble satisfaits des résultats d’autant que dans ce championnat, nous sommes novices, car la majorité du groupe ne connaissait pas ce niveau de la Fédérale 3. Mathématiquement, le maintien n’est pas acquis. Nous serons fixés lors des trois prochaines rencontres où nous nous déplaçons à Tournefeuille. Ensuite, nous recevons Lacapelle-Marival et Nérac, les deux derniers de la poule. Si sur ces trois dernières rencontres, on capitalise un maximum de points, on pourra alors envisager de jouer la qualification.»

L’avenir se veut optimiste et serein pour le RC Saudrune. Toutefois, au sein du club, on ne souhaite pas mettre la charrue avant les bœufs, ce qu’explique Olivier Sahuque «On ne veut pas surtout brûler les étapes. Pendant trois ans, on va tenter d’asseoir correctement le club en Fédérale 3. Nous avons la chance d’avoir de nombreux licenciés, de nombreuses compétences au sein de la structure autant en profiter» Pour cela, le club compte sur sa relève laquelle excelle en M16 et M14.

Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir