• Ben Youngs
    Ben Youngs Actionplus / Icon Sport / Actionplus / Icon Sport / Actionplus / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Ben Youngs en France ?

Homme de base de l’Angleterre durant la dernière Coupe du monde au Japon, le demi de mêlée Ben Youngs pourrait donner un nouveau tournant à sa carrière. À 30 ans, figurera-t-il encore dans les plans d’Eddie Jones dans l’optique de la Coupe du monde 2023 ? Rien n’est moins sûr.

La concurrence, plus jeune, pousse, à commencer par celle de Ben Spencer et Dan Robson. Outre-Manche, le cas de Youngs fait débat et le joueur aurait déjà fait savoir à son entourage sa réflexion en cours concernant une possible retraite internationale. D’autant que le joueur est en fin de contrat avec son club de toujours, les Tigers de Leicester.


Une situation personnelle et sportive (Leicester est lanterne rouge du Premiership anglais) qui attise les convoitises. Ce week-end, l’hebdomadaire anglais The Rugby Paper annonçait l’intérêt de Northampton, en cas d’échec des discussions entre les Tigers et leur demi de mêlée international (97 sélections). Acutels leaders du championnat anglais, les Saints devraient perdre le demi de mêlée champion du monde sud-africain Cobus Reinach (29 ans, 14 sélections) à la fin de la saison, probablement au profit de Montpellier. À la recherche de son remplaçant, Northampton se serait positionné sur le dossier menant à Ben Youngs. Mais le CV de ce dernier est également largement diffusé en France, ces derniers jours, et étudié par plusieurs présidents de Top 14.

Des clubs français intéressés

Le dossier n’aurait rien d’irréalisable. En cas de retraite internationale, Ben Youngs serait libre de ses mouvements, quand il était jusqu’ici tenu d’évoluer pour un club anglais pour pouvoir prétendre au XV de la Rose. Surtout, son profil expérimenté bien que dans la force de l’âge (30 ans, 97 sélections) aurait de quoi séduire. À ce poste, plusieurs clubs sont à l’affût. Après avoir laissé partir Sébastien Bézy vers Clermont, Toulouse lui cherche toujours un remplaçant pour épauler Dupont et le suppléer pendant les périodes internationales. Youngs remplit ces critères.

À Clermont aussi, le profil de Ben Youngs n’est pas écarté. Le club auvergnat est toujours suspendu à un possible départ de Morgan Parra et devra, le cas échéant, compensé cette perte conséquente. Parmi les autres clubs susceptibles de s’intéresser au demi de mêlée anglais : le Stade français, qui avait justement étudié le CV de Morgan Parra il y a quelques semaines ou le Stade rochelais, où le Tawera Kerr-Barlow sera en fin de contrat à la fin de la saison.

Voir les commentaires
Réagir