Carcassonne ne doit pas gâcher la victoire à Montauban

  • Benoit Jasmin (Carcasonne) contre Rouen
    Benoit Jasmin (Carcasonne) contre Rouen Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Après le déplacement victorieux à Montauban, l’USC a l’intention de confirmer ce soir face à des Aurillacois en souffrance. Un succès conforterait les Audois dans le Top 6.

À la faveur de son voyage fructueux à Sapiac (24-20), Carcassonne a fait d’une pierre deux coups. L’USC a ainsi prouvé qu’elle avait des aptitudes à s’exporter. Et d’autre part, ce deuxième succès loin d’Albert-Domec a propulsé l’équipe du capitaine, Ursache, parmi les six prétendants à la qualification. À moins de trois tours du terme de cette première phase, le plus petit budget du championnat a ce soir la possibilité de conforter un peu plus sa position dans ce très envié top 6 puisque l’hôte de la soirée est actuellement en souffrance sportive. Aurillac, le quatorzième du précédent exercice, occupe à ce jour la même place. Il n’a plus connu la victoire depuis le 1er novembre lors de la venue de Provence (39-6). Depuis il a enchaîné une série de quatre rencontres sans succès dont deux sur sa pelouse fétiche de Jean-Alric face à Mont-de-Marsan et Montauban.

Pour des Aurillacois en quête de rachat, ce déplacement au pied de la Cité ne tombe pas vraiment à pic. Pour la deuxième fois de la saison, Carcassonne peut enchaîner une série de trois victoires consécutives. Les hommes de Christian Labit ne comptent pas du tout gâcher une telle occasion. Lors de la mise en place de cette treizième rencontre officielle, l’encadrement attend un comportement exemplaire du groupe, ce que confirme Christian Labit : "Ce soir, nous sommes dans une position favorable. On prépare ce match après un succès à l’extérieur, ce qui nous ôte une certaine pression. Cette réception est très intéressante. En cas de victoire, on passe à trente-cinq points, ce qui permet de faire un grand pas vers le maintien qui est le premier objectif du club. Un succès nous maintient aussi dans le groupe des qualifiables. Sur ce match à venir, il y a une belle opération à effectuer. Ne la gâchons surtout pas !"

Retour des cadres

Pour ce match de reprise, les cadres seront de retour. Le succès obtenu à Montauban l’a été sans la présence du meilleur réalisateur de l’USC, Gilles Bosch et du grand 8 Bakary Meite. Tous deux reviennent au sein d’un groupe euphorique, désireux de vaincre un adversaire dont la dernière victoire à Albert-Domec remonte à la saison 2014-2015. Avant de fouler la pelouse de Domec, les hommes d’Andrei Ursache ont la large faveur du pronostic, mais ce n’est pas pour autant qu’ils font preuve de suffisance. Ils savent que les bêtes blessées, sont souvent les plus redoutables. Les Carcassonnais n’ont pas oublié que lors de la saison 2017-2018 ils étaient dans une position semblable à celle des Cantalous. Ils ont de bonnes raisons de respecter leurs hôtes du Stade aurillacois.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?