Lyon doit retrouver la lumière

  • Les Lyonnais, qui se sont fait renverser par le Leinster, espèrent que la venue des Italiens sera l’occasion d’accrocher une première victoire à leur tableau d’affichage.
    Les Lyonnais, qui se sont fait renverser par le Leinster, espèrent que la venue des Italiens sera l’occasion d’accrocher une première victoire à leur tableau d’affichage. Sportsfile / Icon Sport / Sportsfile / Icon Sport / Sportsfile / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Après trois défaites consécutives, le LOU veut renouer avec la victoire demain après-midi, à l’occasion de la réception de Trévise.

Depuis hier soir, Lyon fête les Lumières. Plusieurs centaines de milliers de visiteurs déferlent dans la ville pour assister aux soixante-cinq créations lumineuses programmées sur la Presqu’Île, au centre de Lyon, jusqu’à dimanche soir. Ils seront évidemment bien moins nombreux demain en début d’après-midi au stade de Gerland pour la réception des Italiens de Trévise. Ces derniers ne viennent pas Lyon jouer les touristes et regarder les Lumières. Leur objectif serait plutôt de l’éteindre sur la tête d’une équipe lyonnaise en quête de rebond favorable. Une qualification européenne est devenue hypothétique pour les deux formations battues à domicile lors de la dernière journée.

L’enjeu se situe ailleurs. Pour les Lyonnais, la venue des Italiens doit permettre de décrocher la première victoire à ce niveau qui se fait toujours attendre. Elle permettrait également d’accréditer la thèse de l’accident après la déroute à Montpellier le week-end dernier, et de ne pas laisser le doute s’immiscer après le manque de réalisme coûteux une semaine plus tôt contre le Leinster. "Les gens nous rappellent que nous sommes à plusieurs défaites d’affilée, souffle l’entraîneur des avants, David Gérard. Il n’y a pas péril en la demeure mais nous devons en tirer les conséquences. Les deux matchs contre Trévise vont nous offrir une bouffée d’oxygène et l’occasion de nous lâcher. On veut la victoire. Pour générer de la positive attitude, il faut gagner des matchs ! Nous en avons besoin. Nous sommes un peu dans le brouillard depuis quelque temps."

Coup de barre ?

Les Lyonnais sont passés à confesse. À côté de la plaque à Montpellier, dominés devant ces derniers temps, ils se sont peut-être laissés endormir par les bons résultats et les compliments, ou accusent tout simplement un petit coup de barre. "Je pense que nous avons moins bien travaillé ces dernières semaines et que nous sommes peut-être arrivés à Northampton en spectateurs de l’événement", juge David Gérard. Pour ce qui est du travail, pas d’inquiétude, ils ont remis leur ouvrage sur le métier. Pour ce qui est d’être spectateur, ils attendront demain soir pour aller flâner dans la ville. Après avoir fait scintiller le tableau d’affichage en leur faveur si possible.

Sébastien Fiatte
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir