• L'équipe de la Section Paloise sait qu'elle doit remporter son prochain match pour espérer pouvoir continuer l'aventure en Challenge Cup
    L'équipe de la Section Paloise sait qu'elle doit remporter son prochain match pour espérer pouvoir continuer l'aventure en Challenge Cup Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Challenge Cup

Victoire impérative pour la Section

Pour espérer se qualifier pour les quarts de finale, la Section doit s’imposer face à Cardiff. Dans le cas contraire, Leicester aurait le champ libre.

Ce n’est encore que les matchs allers de la phase de poule, pourtant cette troisième rencontre s’annonce déjà décisive pour l’avenir de la Section paloise dans cette compétition. En effet, les Béarnais doivent s’imposer pour suivre la cadence des tigres de Leicester dans cette poule 5. Le co-manager palois Nicolas Godignon ne dit pas le contraire : "On connaît les exigences des compétitions européennes. Il est quasiment impératif de remporter deux matchs à l’extérieur, surtout dans notre poule où l’on peut penser que tout le monde ira gagner à Calvisano. En ayant déjà perdu à Leicester, nous devons gagner à Cardiff sinon ça sera quasiment la fin du bal." D’autant plus que les Tigres de Leicester réalisent pour l’instant un parcours sans faute alors qu’ils n’ont pas encore affronté l’équipe italienne. Ils se sont d’ailleurs imposés à l’Arms Park de Cardiff lors de la journée précédente. Les Palois doivent donc faire de même pour suivre la cadence des Anglais et écarter définitivement les Gallois de la course à la qualification puisque le perdant de ce match sera, sauf miracle, éliminé.

Septar de retour

Les Palois ont aussi besoin d’un succès pour ne pas broyer du noir après la défaite à domicile face à Toulon en Top 14. Les joueurs de Nicolas Godignon et Frédéric Manca doivent essayer de conserver la dynamique après cet accident de parcours. Alors malgré cette défaite au Hameau, les discours ont été globalement positifs pour aborder ce déplacement à Cardiff avec enthousiasme. Les Palois, qui ont déjà gagné à Clermont et Bayonne depuis le début de la saison, sont capables d’un nouveau coup de force loin de leurs bases, même si l’équipe devrait logiquement être remaniée pour ce rendez-vous européen. Certains joueurs doivent profiter de ce match décisif pour bouleverser la hiérarchie à l’image du deuxième ligne Denis Marchois arrivé l’été dernier ou du pilier Siegfried Fisi’ihoi toujours en recherche de repères en raison de son arrivée tardive dans le Béarn. Ce sera aussi l’occasion pour l’ailier Atila Septar de renouer avec la compétition après sa blessure au genou contre Toulouse fin septembre. Le staff technique va aussi offrir du temps de jeu à des jeunes espoirs du club, à savoir le troisième ligne Gabriel Souverbie (qui fêtera ses 19 ans le 16 décembre) et le demi d’ouverture Thibault Debaes qui a fêté ses 18 ans samedi dernier. Un pari que la Section espère gagnant, à court comme à long terme.

Voir les commentaires
Réagir