• Après deux défaites de rang, les hommes du duo Cibray-Coughlan doivent remettre la marche en avant face au dernier.
    Après deux défaites de rang, les hommes du duo Cibray-Coughlan doivent remettre la marche en avant face au dernier. Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Provence Rugby a besoin de points maintenant

Après deux défaites de rang, les hommes du duo Cibray-Coughlan doivent remettre la marche en avant face au dernier, Valence-Romans, ce soir sur leur pré.

Quatre points pris seulement sur vingt possibles, c’est le faible bilan enregistré par les coéquipiers de Grégory Annetta à l’issue d’un troisième bloc que l’on savait compliqué ! Hélas, les résultats comptables le confirment aisément et placent donc le XV aixois dans l’obligation de réagir dès l’entame de ce dernier bloc 2019 avec la réception de la lanterne rouge actuelle, Valence-Romans. Un match que l’on peut classer d’abordable certes mais dont il va falloir extrêmement se méfier pour plusieurs raisons ! En premier lieu, Valence-Romans a pris désormais ses habitudes dans ce Pro D2 et joue nettement mieux qu’en début de saison. En second lieu, Provence Rugby connaît souvent des difficultés à développer son jeu face aux équipes mal classées (on se souvient de la lourde défaite concédée la saison dernière contre Massy, 16 à 38, à Maurice-David). Enfin, et c’est sans doute le moins négligeable, les Aixois vont jouer avec une épée de Damoclès au-dessus de leurs têtes appelée plus communément "la pression". Le tout assorti d’une obligation de résultat pour ne pas dégringoler au classement et commencer sérieusement à gamberger pour la suite de la saison. On a certes vu du mieux dans le jeu et dans l’état d’esprit à Carcassonne puis à Biarritz mais ces derniers sont revenus chaque fois bredouilles et le moral dans les chaussettes.

Être efficace et réaliste

Il faut donc retrouver du liant, plus d’efficacité et de réalisme dans les phases de jeu, de la confiance aussi collectivement pour repartir de l’avant. "Oui, on a vécu deux défaites frustrantes à Carcassonne puis à Biarritz, confirme l’ailier Thibaut Zambelli, autant nous avions été catastrophiques à Béziers et Aurillac, autant là on a su rectifier le tir mais au final, cela n’a pas été payant ! Il y a du mieux dans le combat, dans l’état d’esprit mais il faut maintenant capitaliser, marquer des points, engranger de la confiance pour se relancer. Cela dit, il faudra faire très attention à cette équipe de Valence-Romans qui a pris ses marques désormais dans ce championnat. Nous devrons être rigoureux dans tous les secteurs, être bon en conquête et les prendre très au sérieux du début jusqu’à la fin du match si l’on veut réaliser un match plein et être, de nouveau, efficace sur le terrain." Provence Rugby, classé aujourd’hui treizième, est dos au mur et n’a donc plus de temps à perdre s’il veut remonter la pente et entrevoir, de nouveau, la première partie de tableau. Cela passe inévitablement par un succès ce soir, sur son pré, contre Valence-Romans. À l’inverse, un nouvel échec ferait forcément désordre et plongerait le club aixois sportivement, dans une situation délicate.

Denis Ghigo
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir