Les taux d’intérêt toulousain

  • Romain Ntamack, Thomas Ramos et Maxime Médard devront porter le Stade toulousain vers un troisième succès en autant de rencontres dans cette compétition.
    Romain Ntamack, Thomas Ramos et Maxime Médard devront porter le Stade toulousain vers un troisième succès en autant de rencontres dans cette compétition. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Avec déjà neuf points au compteur, les Stadistes ont l’opportunité de conforter leur première place et asseoir leur domination dans ce groupe. Mais, en cas de succès, ils pourraient aussi obliger certains de leurs trois concurrents à revoir leurs priorités pour la suite.

Le constat est clair : si le Stade toulousain vient à s’imposer dimanche, il effectuera un grand pas vers la première place du groupe et vers une qualification pour un quart de Champions Cup. Son parcours serait jusque-là exemplaire, après les succès des deux premières journées à Gloucester et face au Connacht, dans cette compétition qui offre si peu de droit à l’erreur. "On sait qu’en Coupe d’Europe, si on perd un match, c’est très dur de revenir et de raccrocher", expliquait ces derniers jours le capitaine Julien Marchand. Adage connu de tous… Que les adversaires directs des champions de France en titre pourraient ruminer en cas de week-end favorable aux Rouge et Noir. La raison ? Elle réside dans le fait que l’intérêt des hommes d’Ugo Mola, outre celui de rester invaincus sur la scène continentale et prolonger leur belle dynamique actuelle, est d’instiller le doute dans l’esprit des autres pensionnaires de la poule.

Certains rétorqueront que cela fait beaucoup de suppositions mais, si Toulouse bat le MHR pendant que Gloucester prend le dessus sur le Connacht (ce qui, sur le papier, répondrait à une forme de logique sportive), ces derniers se reposeraient sur un matelas assez confortable. À savoir entre six et huit points, au gré des bonus. Il convient évidemment de jouer les matchs avant d’arrêter les calculs mais il faut reconnaître que l’affaire serait belle. Pas uniquement sur le plan mathématique d’ailleurs puisqu’au-delà, l’avantage serait également d’obliger les concurrents à revoir peut-être leurs priorités. En effet, tous trois compteraient une seule victoire en trois sorties et affaibliraient leurs chances de voir les phases finales, même si rien n’est rédhibitoire, notamment pour un MHR qui va recevoir à deux reprises lors des trois dernières journées.

Thuéry : "une réception décisive"

Voilà donc le défi stadiste : frapper un grand coup et asseoir sa domination dès à présent. Pas question pour autant de parler de tournant à Julien Marchand : "Il n’y a pas de tournant. On peut en trouver tous les week-ends et dire : "Si on remporte cette rencontre, ça ira mieux." Montpellier, c’est costaud. On verra après les deux confrontations où on en sera. Il faudra être irréprochable pour espérer gagner au moins un des deux matchs." La prudence est donc de mise pour une équipe encore en apprentissage en Champions Cup, malgré la demi-finale atteinte l’an passé, avec une moyenne d’âge qui ne dépasse pas les 25 ans. Même si l’entraîneur de la défense Laurent Thuéry ne veut surtout pas minimiser la dimension du rendez-vous de dimanche : "Cette réception sera décisive et très importante pour notre campagne. On doit gagner si on veut espérer sortir de cette poule."

Avec toujours l’inconnue de défier une équipe française dans un duel pourtant européen. "Il y a forcément quelques similitudes par rapport à nos affrontements en Top 14 mais il faut basculer, changer la disquette et se mettre à la page car l’arbitrage ou les enjeux ne sont pas les mêmes", reprend Thuéry. N’empêche, ce n’est pas un hasard si Julien Marchand réclamait dès dimanche soir une discipline bien plus propre que face à Bayonne. Chacun connaît les qualités du futur adversaire, lequel fut impressionnant devant contre Lyon samedi dernier. "Montpellier est redoutable sur ce jeu de puissance, avec de gros porteurs de balle et des mauls portés efficaces, note Thuéry. Il faut se préparer à un gros combat." Surtout quand les intérêts sont multiples.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?