• Florent Massip (Provence Rugby)
    Florent Massip (Provence Rugby) Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

L’hiver est là à Aix !

Les hommes du duo Cibray-Coughlan ont pris les quatre points à l’issue d’un match fermé et terne. Le minimum syndical !

Le XV aixois est encore convalescent ! C’est une évidence ! Il n’arrive pas à retrouver son jeu flamboyant de la saison dernière et du début de celle-ci. Oubliées les envolées et les sept essais inscrits fin septembre contre Vannes ! Provence rugby se contente du minimum syndical en ces temps de grèves nationales ! Il manque évidemment de confiance et le groupe n’est plus en mesure de proposer du jeu. Il s’en remet aux fondamentaux et à la botte de Massip qui a réussi encore un sans-faute. Et, soyons clairs, dans ces temps difficiles les Aixois prennent les points pour se rassurer et éviter de sombrer dans une période de doute, même si ce doute semble avoir envahi le camp aixois.

Le manager Fabien Cibray préfère, quant à lui, positiver cette courte victoire. "Gagner est déjà très bien car on a pu le voir, Valence-Romans est une très bonne équipe et elle a vendu chèrement sa peau même si nous, de notre côté, on n’a pas su tuer le match dans les moments clés. Mais, nos adversaires ont très bien joué, on a joué à se faire peur mais je retiens forcément la victoire car cela faisait un mois que nous n’avions pas gagné. Avec le contexte, ce n’était pas évident ! On ne fait pas un mauvais match mais on n’a pas réussi à concrétiser, à les décrocher et les Drômois ont su s’accrocher et revenir en fin de match. Aujourd’hui, le groupe est en manque de confiance, on y travaille dessus et la confiance ne tombe pas du ciel, elle s’acquiert avec des victoires et ce soir, on a renoué avec la victoire et c’est le principal, c’était important ! Je dirai que Provence Rugby commence gentiment à remonter sur le vélo pour faire une métaphore !"

Retrouver une âme

Encore trop de fautes, trop d’indiscipline sont venus empêcher les Aixois de développer leur jeu. Cela devient une sale habitude sur ces derniers matchs. En mêlée, les avants ont été plus que bousculés, dans les rucks, la fluidité n’est plus de mise. Alors, oui, il y a du boulot pour retrouver l’allant des premières journées car il semble qu’un maillon s’est cassé dans cette équipe.

Elle ne respire plus une terrible envie de jouer, cela se voit et se ressent sur le terrain. Elle ne fait plus peur à ses adversaires qui débarquent à Maurice-David remplis d’ambitions. Il faut rapidement rectifier le tir, reprendre vie pour ne pas flirter avec la zone rouge. "Il faut le dire, ça a été un match compliqué ! souligne le demi de mêlée Adrien Bau, on a joué ce match avec un peu de la peur. On a essayé de mettre en place ce que nous avions travaillé cette semaine, ça n’a pas toujours souri mais bon, cela finira par payer. Nous devons retrouver de la confiance et pour l’instant, c’est difficile mais bon, on prend quatre points et on va bien préparer notre déplacement à Soyaux-Angoulême." Provence Rugby courbe l’échine, s’accroche et a pris les quatre points qu’il fallait en attendant des jours meilleurs.

Denis GHIGO
Voir les commentaires
Réagir