Montauban : des jaunes au rouge

  • Dimitri Vaotoa (Montauban)
    Dimitri Vaotoa (Montauban) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après un premier acte maîtrisé, les visiteurs ont accusé le coup physiquement et ne ramènent qu’un point.

Vingt minutes d’infériorité numérique et seulement six points encaissés. Comptablement, les Montalbanais ont bien géré leurs deux cartons jaunes (Munoz, 33e et Christopher Vaotoa, 42e). Malheureusement, l’énergie dépensée durant ses périodes jouées à quatorze, s’avérera fatale à l’arrivée. Dommage, car le plan basé sur du jeu au pied de pression et d’occupation incessant, était presque parfait sur la première mi-temps (3-12 à la pause en leur faveur).

Bonus au goût amer

Arc-boutés en défense au retour des vestiaires, ils finissent par craquer à quinze contre quinze après avoir résisté pendant un quart d’heure de souffrance. Et perdent alors pour la première fois l’avantage au score. Moins alertes physiquement, les coéquipiers d’un Jérôme Bosviel en feu multiplient alors les fautes. Mais réussissent à rester au contact de leurs hôtes, grâce à leur force de caractère et au manque de sérénité adverse.

En réaction, ils parviennent toujours à scorer après avoir encaissé des points. Avant de rater la balle de match sur une dernière touche mal négociée (lancée sur Tuineau, le meilleur contreur), par manque de lucidité. Au final, les deux "biscottes" reçues ont donc coûté bien plus que six points à Montauban. Et expliquent en grande partie, ce bonus au goût amer. 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Julien Louis
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?