Béziers doit garder le cap !

  • Pour le centre Maxime Veau, l’essentiel pour l’ASBH sera de savoir conserver le ballon coûte que coûte, comme cela a fonctionné en deuxième période contre Montauban. Photo Icon Sport
    Pour le centre Maxime Veau, l’essentiel pour l’ASBH sera de savoir conserver le ballon coûte que coûte, comme cela a fonctionné en deuxième période contre Montauban. Photo Icon Sport Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Relancés le week-end dernier, les Héraultais veulent enchaîner vendredi un second succès dans leur antre face à Carcassonne, pour prendre confiance et se libérer.

Une action change la donne. "Face à Montauban, on a réussi à développer pas mal de séquences, dont une, de trois minutes treize avec un essai à la clé (Douglas, N.D.L.R.). Cela n’était pas arrivé à l’équipe depuis le début de saison", explique Thibaut Bisman. Un petit pas pour la majorité des formations de Pro D2, et un grand pas pour l’ASBH dans son développement. Le centre Maxime Veau confirme : "À partir du moment où on tient le ballon et on s’applique à rester dans notre système, on arrive à mettre l’adversaire en danger. C’est un de nos meilleurs matchs sur ce plan. Mais il ne faut pas se reposer dessus. Car si on ne fait pas au moins la même performance en attaque face à cette très belle équipe de l’USC, ça va devenir difficile pour nous dans ce derby." Un derby, qui sera donc placé sous le signe du jeu offensif pour les locaux.

Constance et efficacité

Les premiers signaux positifs envoyés lors de ce second acte référence livré contre Montauban, appellent une confirmation et une évolution selon le numéro douze : "Malgré les progrès affichés, on a encore du mal à trouver ce liant avants/trois-quarts. Nous travaillons souvent avec les avants et quand ils sont fatigués, on envoie le ballon derrière. Mais ce n’est pas forcément la bonne solution, car en face, la défense reste en place."

Pour surprendre, les Rouge et Bleu doivent gagner en alternance dans leur animation offensive, surtout près des lignes. Comment ? En ne refusant plus, par peur de faire un mauvais choix ou un en-avant, les surnombres qui se présentent à eux sur les largeurs. Tout en usant plus en amont du jeu au pied offensif, pour percer un premier rideau dense et hermétique. Sans hésiter aussi, à toucher plus tôt les extérieurs, afin d’exploiter la puissance de Rawaca et la vélocité de Douglas. "Ce derby est un tournant. Si on gagne, on ne sera pas très loin des six premiers. Par contre si nous perdons, je ne dis pas que la saison sera foutue, mais on se tirera une deuxième balle dans le pied (après Colomiers, N.D.L.R.)."

Les Biterrois doivent redémarrer ce soir une série de succès, derrière laquelle ils courent depuis plus de deux mois. Afin de refaire leur retard sur les Audois (5e à cinq points) et de gagner encore en confiance avant de se déplacer à Vannes. Maxime Veau : "Il faudra nous montrer très efficaces dans tout ce que l’on fait face à "Carca". Le but sera de mettre au maximum nos adversaires sous pression, en gardant le plus possible la possession du ballon. À nous d’être très forts dans les rucks face à leurs gratteurs. Et de dépasser surtout notre plus gros problème. On doit arriver à faire vendredi, la même seconde mi-temps que face à Montauban ; mais cette fois-ci, sur quatre-vingts minutes."

Julien Louis
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir