A l’arrachée !

  • Béziers a fait le boulot
    Béziers a fait le boulot Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Dominés pendant une majeure partie du match et privés de ballon, les Biterrois enchaînent un second succès consécutif dans leur antre, grâce au pied de Jérôme Porical et à un contre éclaire en fin de match. Bien Payé. Les Carcassonnais repartent eux avec beaucoup de regrets et zéro point.

LE MATCH :

Une attaque/défense. C’est ainsi que cette première mi-temps peut être résumée. Carcassonne, maître de la possession et du tempo de la rencontre, n’a laissé que des miettes à Béziers. Mais les Audois, stériles offensivement, n’ont jamais réellement réussi à mettre en difficulté les locaux. Très agressifs et bien organisés défensivement, les Héraultais plient sans rompre, et profitent de l’indiscipline adverse pour passer deux pénalités par Jérôme Porical. Au retour des vestiaires, l’arrière rajoute six points sous la pluie et Gilles Bosch réduit l’écart pour l’USC (12-6). Cette opposition se résume ensuite à un affrontement physique et tactique, ainsi qu’à un duel de buteurs de grande classe. Plus rien à signaler. Jusqu’à ce contre de cent mètres gagnant de l’ASBH à trois minutes de la fin…

L’ACTION :

Carcassonne, du “rêve” au cauchemar. A quatre minutes de la fin, les Jaunes et Noir obtiennent une pénalité pour revenir dans le bonus défensif. Mais ils décident d’aller en touche sur les cinq mètres adverses pour jouer la gagne. Mais le lancer de Sauveterre est trop long et récupéré par les Biterrois, qui lancent alors un contre éclair. La balle arrive sur l’aile opposée. Tawalo s’échappe sur le long de la touche, résiste à plusieurs défenseurs, avant de servir Williams venu à hauteur. Essai pour Béziers quatre-vingt dix mètres plus loin. Les visiteurs perdent tout sur cette action…

L’HOMME DU MATCH

Uwa Tawalo, l’invité surprise. Initialement prévu vingt-quatrième homme, le surpuissant ailier ne devait pas participer à cette rencontre. Mais le forfait de dernière minute de Pierre Bérard, malade, permis au Fidjien de prendre place sur le banc. Et son entrée peu avant l’heure de jeu, est venue changer le cours des choses. Disponible en attaque et très sérieux en défense, Tawalo a avancé sur chacune de ses charges et fait reculer les visiteurs au plaquage. Un apport décisif.

LE FAIT

Josh Valentine voit rouge. Alors que la partie est quasiment terminée et que les deux équipes n’ont plus rien à jouer. Une petite “échauffourée” éclate alors. Francisco Fernandes écope d’un carton jaune, avant que le numéro neuf audois ne soit lui exclu définitivement, pour un mauvais geste d’humeur. Dommage, Valentine avait jusqu’alors réalisé une belle prestation. 

Julien Louis
Voir les commentaires
Réagir