• Champions Cup - Jonathan Sexton (Leinster)
    Champions Cup - Jonathan Sexton (Leinster) Sportsfile / Icon Sport / Sportsfile / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Johnny Sexton vers Lyon

De toute évidence, Jonathan Wisnieswski (34 ans) tire actuellement ses dernières cartouches et, à la fin de la saison, raccrochera donc les crampons de manière ferme et définitive. Du coup, les Lyonnais, actuels leaders du Top 14, se sont mis en quête d’un ouvreur de standing international afin de remporter des titres et franchir un cap en Champions Cup, notamment. Si les noms du All Black Lima Sopoaga (Wasps) et du Wallaby Bernard Foley (Kubota Spears) ont récemment circulé du côté de la cité des Gaules, les contacts les plus sérieux ont quant à eux été noués avec Johnny Sexton (34 ans, 94 sélections et 796 points marqués), l’incontournable demi d’ouverture du XV irlandais. Selon nos informations, les représentants du meneur de jeu du Leinster et les dirigeants lyonnais se seraient même rencontrés durant près d’une heure en marge du dernier match de Champions Cup entre le Lou et la province dublinoise (6-13, le 23 novembre dernier).

Top 14 - Jonathan Sexton (Racing 92) en 2014
Top 14 - Jonathan Sexton (Racing 92) en 2014 - Icon Sport

Alors, Johnny Sexton est-il intéressé par l’ultime challenge que lui propose le club d’Olivier Ginon ? Clairement, oui. Passé par le Racing 92 de 2013 à 2015, celui qui fut élu la saison passée meilleur joueur du monde sait qu’il n’a pas laissé un souvenir impérissable dans les Hauts-de-Seine et souhaiterait une deuxième chance, en Top 14. Est-il libre ? Presque…

Pour Sexton, le deal est simple

De fait, Johnny Sexton est sous contrat avec le Leinster jusqu’en 2021 et il faudra, pour enrôler le numéro 10, verser des indemnités à la province dublinoise. Mais dans la tête du joueur, le deal est plutôt simple : si le sélectionneur irlandais Andy Farrell compte encore sur lui pour les deux prochaines saisons, il restera en Irlande, puisque son expérience dans le « 92 » a montré qu’il était difficile, voire impossible, de se consacrer à la fois à sa sélection et à son club de Top 14 ; si Farrell souhaite en revanche responsabiliser dès cette saison Joe Carbery, le grand Johnny rejoindra le Lou, où il deviendra le meneur de jeu d’une équipe à l’aise en Top 14, mais éprouvant toutes les peines du monde à rivaliser avec les plus grosses équipes de la Champions Cup. Et la tendance actuelle l’envoie nettement du côté de Lyon, qui réaliserait là un très gros coup.

Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir