Carcassonne : un parfum d’éliminatoires

  • Après avoir connu sa première titularisation cette année à Béziers la semaine dernière, le jeune Hugo Bach devrait être reconduit à l’arrière contre Soyaux-Angoulême. Photo Icon Sport
    Après avoir connu sa première titularisation cette année à Béziers la semaine dernière, le jeune Hugo Bach devrait être reconduit à l’arrière contre Soyaux-Angoulême. Photo Icon Sport
Publié le

L’USC accueille son concurrent direct au classement. Le vainqueur est assuré de figurer dans le Top 6. Voilà un beau duel pour clôturer l’année.

La défaite carcassonnaise à Béziers (9-22) et le succès des Charentais (19-15) aux dépens d’Aix-en-Provence vendredi dernier, ont totalement redistribué les cartes au niveau du classement. Avant ce dernier rendez-vous de la phase aller et de l’année civile, Carcassonne loge à la sixième place, son hôte de Soyaux-Angoulême à la septième.

Ce soir, l’enjeu de la rencontre est à la fois simple et compliqué, le vainqueur se verra proposer une place dans le top 6, synonyme de qualification pour les barrages. Cette dernière rencontre de l’année à Albert-Domec, a tout simplement, un parfum de phases éliminatoires, un ultime rendez-vous que le manager audois, Christian Labit n’hésite pas à qualifier de "capital pour la suite de la saison. Ce match, il compte double. À mon sens c’est l’équivalent d’une rencontre de barrage. Le vainqueur bascule dans le bon wagon. Si mon équipe a la chance de s’imposer, c’est une belle opération au niveau du classement. Déjà, une victoire nous éloigne un peu plus de la zone des relégables. D’autre part, si on vient à capitaliser 39 points, cela nous permet de partir en vacances avec un esprit plus que serein. En revanche, je crains cette opposition face à Soyaux. Nous sommes actuellement très affaiblis par les absences de Sébastien Giorgis, Josh Valentine, Julien Rey, Félix Le Bourhis, Steven McMahon. Soyaux-Angoulême est pour moi en position de force."

Hugo Bach conforté au poste d’arrière

L’USC va livrer son dernier match de l’année avec une ligne d’attaque décimée. Un véritable casse-tête pour l’encadrement lequel conforte au poste d’arrière, l’espoir de 21 ans, Hugo Bach qui a parfaitement tenu son rôle vendredi dernier dans l’enceinte biterroise de Raoul-Barrière. Ce soir, il va ainsi honorer sa quatrième feuille de match chez les professionnels. Le natif de la Cité va disputer l’une des rencontres les plus importantes de sa jeune carrière. Une rencontre qui peut prendre une place privilégiée dans l’armoire aux souvenirs si l’USC vient à décrocher sa neuvième victoire officielle laquelle la placerait à la cinquième ou sixième place au terme de cette phase aller. Qui aurait imaginé un tel scénario en tout début de saison ?

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?