Perpignan : sans embûche

  • Les partenaires de Tom Ecochard compte bien finir l’année en beauté et marquer les esprits. Qu’on se le dise, l’Usap est en forme. Photo Icon Sport
    Les partenaires de Tom Ecochard compte bien finir l’année en beauté et marquer les esprits. Qu’on se le dise, l’Usap est en forme. Photo Icon Sport
Publié le

Après un deuxième succès à l'extérieur, l'USAP peut boucler la phase aller sur une nouvelle bonne note et occuper à Noël le fauteuil de leader. 

À quand remonte la dernière série de quatre victoires des Catalans ? à février 2018, soit près de deux ans, en Pro D2. Au cœur d’un hiver presque parfait, l’Usap roule sur tous ses adversaires et enchaîne les performances. Elle sera sacrée championne de France, quelques mois plus tard, avant un exercice 2019 bien plus délicat en Top 14, suivi d’une nouvelle période d’acclimatation à l’antichambre de l’élite, il y a peu. Face à Montauban, ce vendredi, Perpignan a l’occasion de rééditer pareille invincibilité. En confiance, malgré une dernière sortie poussive à Valence, les Sang et Or valideraient ainsi une phase aller d’ores et déjà réussie sur le plan comptable. "Nous arrivons à la moitié de la saison régulière et, en cas de succès, nous avons l’opportunité de terminer premiers ou deuxièmes. L’Usap serait alors dans les clous", espère l’entraîneur de la défense, Gérald Bastide, bien décidé à profiter du choc entre Grenoble et Oyonnax pour rattraper le rythme imposé par les deux autres mastodontes du championnat.

Gare toutefois à ne pas mettre la charrue avant les bœufs, quand bien même Aimé-Giral réussit très bien aux coéquipiers de Mathieu Acébès jusqu’ici (sept matchs, sept victoires, quatre bonus offensifs). "Peu importe l’adversité, nous avons toujours la volonté d’être performants. Nous l’avons moins été, malgré le résultat, le week-end dernier face à Valence-Romans. Je crois que l’équipe a envie de faire un bon résultat. C’est le premier de nos objectifs", recentre Gérald Bastide.

Un groupe toujours plus dense

Une prudence qui se retrouve aussi dans le discours du Samoan Piula Fa’asalele : "Montauban est une équipe qui est en difficulté depuis le début de la saison, après avoir perdu quatre matchs à domicile. Mais je pense que cette équipe vient à Aimé-Giral pour tout donner et pour gagner. Ce sera à nous d’imposer notre jeu et de faire les choses dans l’ordre. Il faut bien les respecter." L’ancien deuxième ligne du Stade toulousain s’apprête à enchaîner une deuxième titularisation, ce qui n’est pas le cas pour l’ensemble de ses coéquipiers. Car l’Usap dispose d’un groupe de plus en plus dense au fil des semaines et des retours de blessure. Les turnovers sont nombreux, l’émulation poussée à son paroxysme. "Nous sommes aussi satisfaits du staff médical, qui a remis tout le monde sur pied. L’Usap se retrouve aujourd’hui avec un groupe quasiment au complet. C’est une satisfaction. Et cette concurrence est de bon augure pour l’équipe", souligne Gérald Bastide. De quoi conclure idéalement la première partie de saison, et passer Noël au balcon.

Émilien VICENS
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?