Toulouse : La recette du succès ?

  • Sébastien Bézy (Toulouse) contre Clermont
    Sébastien Bézy (Toulouse) contre Clermont Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Mis à jour le

Victorieux de leurs deux déplacements européens, les Stadistes sont toujours bredouilles à l’extérieur en Top 14. Le but est d’y remédier.

Voilà, à première vue, un paradoxe évident. Si les Toulousains ont fait carton depuis l’entame de l’exercice sur leurs terres (sept victoires toutes compétitions confondues), ces derniers connaissent des fortunes opposées loin de leurs bases si l’on compare Top 14 et Champions Cup. Sur le sol national, les champions de France ont subi cinq défaites en autant de déplacements (pour un seul bonus défensif) quand, à l’échelle européenne, ils ont enchaîné deux sorties couronnées de succès à Gloucester et Montpellier (dont une bonifiée). "On a remporté tous nos matchs à domicile en championnat pour l’instant mais, à l’extérieur, ça ne s’est pas vraiment bien passé, confirme Sébastien Bezy. Nous aurions pu ramener autre chose du premier rendez-vous à Bordeaux (25-30) mais nous n’étions peut-être pas assez prêts. Les autres fois, ce fut plus dur. Voilà pourquoi la rencontre à Agen sera très importante, face à un adversaire qui a besoin de points, qui plus est chez lui." Car, depuis près d’un mois, les Stadistes - invaincus durant cette période - sont sur une dynamique ultra positive qui les voit caracoler en tête de leur poule européenne en même temps qu’ils ont retrouvé le haut du panier en Top 14. "à nous de rester sur ce qu’on a montré ces dernières semaines", prévient d’ailleurs le demi de mêlée. Pour autant, les raisons pour expliquer le pauvre bilan à l’export sont nombreuses. Au premier desquelles l’absence des internationaux bien sûr, même si les intéressés ont souvent refusé d’avancer l’argument. Certes, Thomas Ramos, Sofiane Guitoune et Yoann Huget sont en vacances obligatoires cette semaine mais Agen sera le premier déplacement toulousain depuis la fin de la Coupe du monde. Voilà qui change clairement la donne.

Bezy : "On tente davantage"

Aussi, et au-delà de conforter leur position parmi les cadors en vue des futures échéances qui les contraindront encore à se passer de certains de leurs Bleus pendant le Tournoi, les hommes d’Ugo Mola veulent accrocher enfin ce succès en déplacement pour définitivement offrir un nouveau relief à leur aventure. à condition de surfer sur la vague actuelle. "Les victoires donnent de la confiance et, quand on les enchaîne, tout de vient plus facile, admet Bezy. Il y a moins de pression et chacun se trouve mieux sur le terrain. On tente davantage et la chance tourne de notre côté, comme à Montpellier où on marque deux essais opportunistes. Ces situations ne nous souriaient pas en début de saison." Mais est-il seulement possible de transposer la recette européenne sur la scène nationale ? Bezy dissocie les deux contextes : "Ce n’est pas la même compétition, de nombreux éléments sont différents. L’arbitrage par exemple. En Top 14, à l’extérieur, si on fait trop de fautes, ça devient très difficile de gagner. à Brive, nous étions presque à dix pénalités à la mi-temps… En déplacement, tu te dois d’être très discipliné et de marquer quand les occasions se présentent." Tout juste convient-il de s’appuyer sur le contenu des récentes performances en Champions Cup pour adapter la méthode. Puis surtout rencontrer le même sort et mettre fin à une forme d’anomalie.

Voir les commentaires
Réagir