Poet honoré par les Barbarians

  • Christophe Laurent, Barbarians Français, remet le maillot officiel de l’équipe à Sébastian Poet. Une grande fierté pour ce joueur argentin.
    Christophe Laurent, Barbarians Français, remet le maillot officiel de l’équipe à Sébastian Poet. Une grande fierté pour ce joueur argentin.
Publié le / Mis à jour le

Sebastian Poet, Le demi d’ouverture argentin de 27 ans, a été également mis à l’honneur par les Barbarians Français.

a me rappelle effectivement mes débuts dans le rugby amateur argentin lorsque tu joues avec tous tes potes, que toute ta famille te soutient, que les anciens joueurs t’entraînent ensuite… C’est une famille très serrée, très soudée. Colomiers me fait sentir un peu ces sensations que j’avais en Argentine." L’émotion dans la voix, Sebastian Poet ne manqua pas après-coup de saluer lui aussi l’ensemble de ses coéquipiers et l’incroyable esprit d’équipe qui anime Colomiers, révélation de cette première partie de saison de Pro D2. Le demi d’ouverture argentin, présent depuis trois saisons dans le club à la colombe, venait quelques instants plus tôt de recevoir le mythique maillot des Barbarians Français des mains de l’ancien talonneur Christophe Laurent. La tunique aux trois nuances de bleu (ciel, roi, et marine) que le Columérin, vice-champion de France en 2000, porta en 2005 lors d’une tournée en Afrique du Sud. "C’est un symbole qui montre que Colomiers est une famille. C’est un important qu’un ancien joueur comme Christophe me donne ce maillot. En Argentine, les amateurs de rugby savent que de très grands joueurs ont joué à Colomiers" délivrait l’heureux récipiendaire. Christophe Laurent qui justement dans un geste de classe ne manqua pas sur scène d’avoir également un mot en la mémoire d’Ibrahim Diarra, ancien "Baa-Baas" de valeur, tragiquement disparu cette semaine.

Pour Poet, cette récompense est d’autant plus forte, car à 27 ans, le joueur n’a jamais endossé le maillot "bien connu de tout amateur de rugby en Argentine. C’était inimaginable pour moi de recevoir une telle récompense et ce maillot. C’est une très grande fierté et un plaisir pour moi d’être oscarisé en France." Débarqué en 2014 à Tarbes depuis l’Atlético Clud del Rosario, l’Argentin est devenu en six saisons dans l’antichambre de l’élite une valeur sûre du championnat, autant réputé pour sa conduite du jeu et ses arabesques ballon en main que son jeu au pied. Après le difficile exercice vécu la saison passée, Sebastian Poet regarde désormais droit devant, flanqué de ses compatriotes Agustin Costa Repetto et Martin Chiappesoni, et de toute l’équipe haut-garonnaise. "C’est vrai qu’il y a un caractère assez latin dans cette équipe. On a tout le temps envie d’être au top, de gagner chaque match. Comme on dit en Argentine "avoir la grinta", je pense que Colomiers l’a cette saison. Franchement, c’est trop tôt pour dire si nous pouvons espérer quelque chose de grand dans cette saison. Mais avec l’état d’esprit et l’ambiance que nous avons dans le groupe, on sent que quelque chose est en train de se passer. Il y a de très bonnes ondes et nous voulons écrire notre propre histoire." Vamos !*

* Allons-y ! en espagnol

Midi-Olympique
Voir les commentaires
Réagir