• Titulaire à l'ouverture, Ross Byrne a réalisé le match qu'il fallait pour renverser le Munster à Thomond Park.
    Titulaire à l'ouverture, Ross Byrne a réalisé le match qu'il fallait pour renverser le Munster à Thomond Park. Icon Sport / Sportsfile / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Leinster Rugby

Irrésistible armée bleue

Sans la majorité de ses internationaux irlandais, le Leinster s’est imposé à Limerick 6 à 13 et reste invaincu.

Chez les Irlandais, un Munster - Leinster à Thomond Park demeure encore certainement l’événement sportif le plus attendu de l’année au niveau national, à plus ou moins égale mesure avec les chocs du football gaélique dans l’enceinte mythique de Croke Park. Samedi soir, avec plus de 26 000 personnes amassées dans les tribunes du stade le plus fervent d’Europe, l’affiche a une nouvelle fois fait déplacer les foules, avec une Red Army toujours bouillante pour haranguer les Peter O’Mahony et consorts.

Un match cadenassé

Pourtant cette fois-ci, faute du calendrier et de la clause avec la RFRU (Fédération Irlandaise de rugby) visant à protéger les internationaux régulièrement appelés avec les Verts, les supporters n’ont ni vu les timbres rageurs du capitaine de la province ni les autres, quand Murray, Earls, Stander ou Conway - pour ne citer qu’eux - manquaient d’un côté, et Ringrose, Kearney, Sexton ou Furlong de l’autre. Non, comme la semaine passée, ce sont les jeunes qui ont eu la joie de s’exprimer sur la pelouse humide du Munster, de chaque côté bien encadrés par quelques joueurs d’expérience. Sur le terrain en revanche, les envolées furent peu nombreuses, quand le Munster avait décidé d’user de la force de ses avants pour faire reculer les hommes de la capitale, et ces derniers de leur rush défense si efficace pour annihiler pour les velléités offensives des locaux. Résultat, un match assez fermé dans lequel le Leinster a rapidement pris la mesure de l’enjeu en inscrivant un essai par l’ailier Ed Byrne en début de rencontre, à la conclusion d’une action initiée par le remuant James Lowe, et transformée par Ross Byrne.

À la force de son caractère, et grâce à deux pénalités de J.-J. Hanharan, les Munsterman finissaient par revenir à un essai de leurs adversaires. Mais jamais les hommes en rouge ne parviendraient à franchir la ligne, quand en fin de match un ultime plaquage salvateur de Cronin et Caelan Dorris, par ailleurs élu homme du match, enterra les derniers espoirs de victoire des locaux. Pour le match de l’année, vous l’aurez compris, il faudra donc repasser. Mais à ce jeu à l’irlandaise là, ce sont bel et bien les jeunes Leinstermen qui s’imposent 6 à 13 sur la pelouse de leur principal rival, et glanent une neuvième victoire en autant de rencontres en Ligue Celte. Impressionnant.

Théo Fondacci
Voir les commentaires
Réagir