• 2019 c'était off...
    2019 c'était off...
Publié le / Modifié le
Histoires de rugby

2019 c'était off...

La tradition est vieille comme le journalisme, dans le théâtre des relations parfois ambiguës qui lient l’intervieweur à l’interviewé. Celle de distinguer la parole « officielle » du « off », ces petits moments de confidence d’où surgit le plus souvent la vérité authentique, autrement dit celle que l’on ne doit pas prononcer… Sous peine de quoi, au juste ? De blesser, d’accuser ou même pourquoi pas d’écorner une image, soit l’alpha et l’omega des rugbymen modernes… Un mode de discours qui affadit fatalement le jeu médiatique et donne à juste l’impression d’une communication trop lisse et maîtrisée, mais qui fait aussi paradoxalement le sel du métier, lorsque les masques tombent, et que nos confrères ressentent l’impression - parfois justifiée - de faire partie du secret des dieux…

Comme nous l’avions fait l’an dernier, c’est en vous dévoilant une partie de ces moments « off the record » de 2019 que notre rédaction a choisi de démarrer la nouvelle année.

Sans trahir la confiance qui nous fut accordée, et même en toute bienveillance, dans le but de vous offrir ces petits moments d’intimité que notre équipe a régulièrement la chance de connaître, chaque semaine, au plus près de ceux qui font l’actualité du rugby français. En prononçant simplement pour 2020 le vœu de vous en faire partager beaucoup d’autres, pour vous remercier toujours un peu plus de votre fidélité à notre égard.

N.Z.
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir